Connect with us

Rose-Hill: 2 Ser Alegue Enn Zom Inn ‘Fors’ Zot Pou Vinn Touni Divan Webcam

Newsfeed

Rose-Hill: 2 Ser Alegue Enn Zom Inn ‘Fors’ Zot Pou Vinn Touni Divan Webcam

Loading...

Deux soeurs – âgées de 15 et 22 ans – allèguent avoir été “forcées” à se mettre nues devant leur webcam par un inconnu.

Le chantage à la webcam est un véritable fléau. Ce nouveau concept consiste à piéger une personne sur le web et à lui demander de l’argent en la menaçant de divulguer des photos ou vidéos peu flatteuses voire compromettantes. Deux soeurs en ont fait l’amer constat.

Celles que nous prénommerons Anaïs (15 ans) et Marie (22 ans) affirment avoir été “forcées” à s’exhiber devant la webcam par un inconnu, rencontré sur Facebook.

Si la cadette se serait d’abord fait berner et manipuler, l’aînée se serait pliée aux exigences du présumé pervers pour “protéger” sa petite soeur. L’inconnu l’aurait menacée de divulguer les vidéos et photos nues de cette dernière sur la Toile.

Il aurait même poussé les deux soeurs à commettre des actes dégradants comme mettre leur doigt dans la bouche et gémir en même temps.

Les deux filles se sont rendues, en compagnie de leur mère, au poste de police de Rose-Hill pour y enregistrer un “precautionary measure”, le lundi 17 avril. L’enquête suit son cours.

Qu’est-ce que l’arnaque à la webcam ?
L’arnaque à la webcam débute généralement à l’occasion d’un simple chat sur un réseau social, sur Facebook ou un site de rencontre. Le “brouteur” (l’arnaqueur) se fait le plus souvent passer pour une jeune femme ou un jeune homme séduisant(e) et disponible. La personne arnaquée quant à elle ne se doute de rien et pense faire une rencontre intéressante. Les échanges se font de plus en plus intimes jusqu’à ce que l’un des deux propose une rencontre par webcam (la proposition vient généralement du brouteur).

A l’occasion de cette rencontre, le brouteur invite sa victime à se dévêtir et parfois à aller plus loin, devant sa caméra. Les images sont enregistrées et servent ensuite de monnaie d’échange pour le chantage. En effet, le brouteur coupe court à la webcam et explique à sa victime qui il est vraiment. La victime apprend alors qu’elle vient de se faire filmer dans l’intimité et que son interlocuteur promet de divulguer les images à l’intégralité de son réseau si elle refuse de coopérer. Evidemment, coopérer signifie donner de l’argent.

Comments

comments

Continue Reading
You may also like...

More in Newsfeed

To Top