Kidnap Dan Pointe-aux-Piments: Mama Tiliven Rakonte “Linn Kidnap Mo Zanfan Par Vanzans”

Loading...

La famille du petit Tiliven est soulagée. L’enfant de quatre ans a été kidnappé jeudi après les heures de classe, à Pointe-aux-Piments. Six heures plus tard, il est retrouvé dans un jardin de Plaine-Verte. Son ravisseur, un dénommé Eshan, est recherché. Les parents relatent leur calvaire.

«Nous sommes soulagés et à la fois révoltés », racontent les parents de Tiliven. « Six heures durant, mon épouse et moi avons craint le pire », raconte William. Eshan, le ravisseur, serait l’ancien compagnon de sa tante. « Il y a deux mois, il a quitté notre demeure. Il réclamait le numéro de sa sœur, on ne lui a pas donné, car elle refuse tout contact avec lui. Je pense qu’il a enlevé notre fils pour exercer un chantage : le numéro de sa sœur contre mon fils », lance la mère. « Il doit être sévèrement puni pour toute la souffrance qu’il nous a fait subir », fulmine-t-elle.

Au Défi-Plus, William, 27 ans, raconte que Tiliven fréquente une école préscolaire de Pointe-aux-Piments. « Ma femme le récupère après les heures de classe. J’ai eu le choc de ma vie quand elle m’a appris que mon fils avait été enlevé. J’ai été soulagé quand il a été retrouvé sain et sauf », dit le père en colère. « Cet individu a récupéré notre fils à l’école jeudi, 15 minutes avant que ma femme n’aille le chercher. Quand la police a retrouvé mon fils, il n’avait plus sa chemise sur lui, simplement son t-shirt. Il a dit que cet individu l’avait frappé au ventre », dit le père. « Notre fils aurait pu perdre la vie à cause de lui. Il l’a abandonné à Plaine-Verte. Tiliven aurait pu être victime d’un accident. Je remercie Dieu de l’avoir protégé. »

Video:

Loading...

Craindre le pire

« Toute notre famille était bouleversée après cet enlèvement. Mon épouse était sous le choc. Elle ne cessait de pleurer. Des proches n’ont cessé d’appeler pour prendre des nouvelles. D’autres sont venus nous soutenir. Nos craignions le pire. Je ne pouvais garder mon calme », explique William. Ce père regrette amèrement de s’être montré généreux envers cet inconnu. « Je connais Eshan depuis un an et demi. C’est l’ex-concubin de ma tante. Il habitait chez elle à Mont-Roches, mais après des problèmes familiaux, il a été expulsé de la maison. J’ai eu pitié de lui, j’ai proposé de l’héberger chez moi. Mais fin mars, il est parti après que ma tante eut mis fin à leur relation. Eshan est aussi père d’un enfant, je ne m’attendais pas à ce qu’il réagisse ainsi », poursuit William.

Vers 15 heures, jeudi, Eshan récupère Tiliven à l’école sans la permission de ses parents. Naïf, l’enfant l’a suivi. Quand la mère débarque, l’enseignante lui explique que son fils est déjà parti.

La mère comprend vite qu’il a été enlevé. Elle appelle Eshan à plusieurs reprises, ce dernier ne répond pas à ses appels. Elle alerte aussitôt la police. Après six heures de recherche, les limiers de la CID de Trou-aux-Biches ont retrouvé Tiliven à Plaine-Verte.

Il a été transporté à l’hôpital SSRN de Pamplemousses où il a été admis. Les officiers de la Child Development Unit (CDU) n’ont toujours pas consigné la version du petit. Ce dernier affirme toutefois que c’est bel et bien Eshan qui l’a enlevé.

Le ravisseur est recherché. L’enquête, menée par les sergents Mootoo et Ramdanee, est supervisée par l’inspecteur Seegoolam et le surintendant (SP) Cally.

Comments

comments