On sait tous que les nazi ont fait des choses horribles, mais peu de gens savent qu’ils ont fait ça..

Loading...

La Seconde Guerre mondiale a marqué l’histoire et demeure un grand traumatisme pour de nombreuses personnes. C’était un règne de terreur que l’Allemagne nazie a fait en éliminant tous ceux qui ne correspondaient pas à leur vision du monde : Juifs, Roms, handicapés, homosexuels, communistes… qui ont tous été déportés dans des camps de concentration ou tués dans des camps de la mort.

En 12 ans, c’est plus de 6 millions de personnes qui ont connu la mort, une hécatombe terrible que l’on ne doit pas oublier. Il n’y avait aucune moralité dans tout cela, et c’est sans surprise que dans les camps de concentration, les Nazis avaient mis en place des bordels, avec des esclaves sexuelles.

Des femmes, considérées comme des objets destinés à assouvir les plaisirs des hommes, et qui n’étaient pas uniquement réservés aux soldats de la Wehrmacht, car dès 1942, certains prisonniers pouvaient en bénéficier. Un moyen glauque de récompenser ceux qui se conduisaient et travaillaient bien.

Et avec certains prisonniers experts dans des domaines, comme la construction, les nazis décident d’améliorer le sort de ceux-ci, en les payant en nature.

15 minutes avec une esclave sexuelle valaient 2 marks, tandis qu’un paquet de cigarettes coûtait 3 marks. Et ces bordels servaient aussi de thérapie de conversion afin de ramener les homosexuels à l’hétérosexualité en les forçant à avoir des rapports.

Les femmes étaient traitées comme du bétail, nourries et habillées par les Nazis, on les reconnaissait au triangle noir cousu sur leur manche. Seule la position du missionnaire était autorisée et leurs « clients » étaient testés au préalable pour ne pas leur transmettre de MST.

Elles subissaient des tests médicaux réguliers. Leur état de fatigue leur faisait en général perdre leurs fonctions reproductives, il arrivait toutefois que certaines tombent enceintes, cas en lequel on les obligeait à avorter. Lorsqu’elles se faisaient trop faibles ou tombaient malade, on les envoyait en camp d’extermination.

Ces esclaves sexuelles étaient en général des femmes accusées de prostitution ou d’avoir eu des contacts avec l’ennemi. D’autres étaient volontaires, voyant cela comme un moyen comme un autre de survivre aux camps. Aucune n’était juive, et les juifs ne pouvaient profiter de ces services. Certains ouvrages parlent de 34 000 prisonnières sexuelles dans les différents camps.

Comments

comments