Virus H1N1: Enn Fam Admet Dan Swin Intansif

Loading...

Son état de santé inspiré de vives inquiétudes. Une femme qui souffre de la grippe H1N1 a été admise à l’unité des soins intensifs d’une clinique privée, à Curepipe, vendredi 2 juin. Elle se trouve en isolement.

Mardi, ce virus a fait une deuxième victime. Shashi Pursun, 38 ans, a succombé à cette grippe le mardi 30 mai 2017 a été confirmé le ministère de la Santé. Néanmoins, cette autorité a affirmé que Maurice n’est pas dans une situation pandémique. «Il existe deux cas où le virus peut s’avérer mortel. Par exemple, quand le système immunitaire de la personne n’est pas résistant. Cela se manifeste notamment chez les personnes âgées entre autres. Deuxièmement, cela peut être fatal quand une personne dispose d’autres complications de santé», nous avait confirmé une source au ministère de la Santé.

De janvier à mai 2017, 34 cas de virus H1N1 ont été recensés par les autorités. Six patients parmi ce taux ont été placés en isolement dans cinq hôpitaux de l’île. Les 28 autres sont déjà été soignés, selon le ministère de la Santé.

Un nébuliseur sur cinq marche

Par ailleurs, plusieurs patients ont dû prendre leur mal en patience à l’hôpital Victoria, Candos, jeudi 1er mai. Et pour cause, quatre des cinq nébuliseurs (nebulizer) étaient hors service, disent-ils. Du coup, il fallait se relayer pour bénéficier de l’oxygène du seul appareil opérationnel, et le temps d’attente a aussi été plus long. «On est arrivé vers 17 h 30 mais on a dû attendre longtemps avant que vienne le tour de ma femme», témoigne un homme. Et peu après, ajoute-t-il, elle a dû céder sa place à une autre personne.

Le personnel hospitalier aurait dit aux patients que la situation ne date pas d’hier et que la direction de l’hôpital est au courant. Or, le Duty Manager de l’hôpital a affirmé à l’express que ces appareils n’ont aucun problème. Le président de la Mauritius Health Officers Association, le Dr Vinesh Sewsurn, a, lui, indiqué qu’il allait se renseigner.

Comments

comments