Enn Polisie Akiz Enn Lot Polisie Pou Eskrokri: “Li dir mwa minis, depite ek mazistra pran lor ar li”

Loading...

Kerwin Arnachellum, un policier suspendu de ses fonctions, est recherché pour escroquerie alléguée. Il a promis à un collègue de faire fructifier son argent dans le commerce de l’or entre Kenya et Maurice. Il a aussi promis à une employée d’hôtel une maison contre la somme de Rs 100 000. À vendredi, le suspect était toujours introuvable.

« Kamarad kamaron sa », dit Hansley (prénom modifié). Ce policier de 32 ans a porté plainte au Central Criminal Investigation Department (CCID) contre son collègue Kerwin Arnachellum, qui est suspendu de ses fonctions. Il accuse ce dernier de l’avoir escroqué. Il affirme que son ami, qui se serait lancé dans le business de l’or entre Kenya et Maurice, lui aurait dit que des ministres et des magistrats du pays attendraient pour « pran l’or ar li ».

Hansley et Kerwin Arnachellum se sont liés d’amitié en 2010. Ils ont travaillé ensemble au sein de la division de Port-Louis Nord. En janvier 2016, Kerwin Arnachellum, âgé d’une trentaine d’années, a eu des démêlés avec la police. Les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit le soupçonnaient de cacher une importante somme d’argent chez lui. Ils ont donc effectué une descente.

Sur place, aucune trace d’argent n’a été trouvée. Mais les officiers ont découvert des documents importants appartenant à la police. Suivant cette descente, Kerwin Arnachellum a été placé en état d’arrestation et interdit de ses fonctions.

Hansley et Kerwin Arnachellum ne se sont plus revus. Jusqu’en juin 2016, lorsqu’ils se rencontrent au hasard, dans un salon de coiffure à Pointe-aux-Piments. C’est le moment des retrouvailles et ils entament la conversation.

Hansley, qui sait que son collègue est suspendu de ses fonctions, s’enquiert de sa situation. D’emblée, Kerwin Arnachellum projette l’image d’un homme bien installé qui réside  dans un établissement hôtelier du littoral Nord. Hansley est impressionné par le train de vie de son collègue. « Monn demann li : ‘To pe res dan lotel ? Kot to pe gagn kas ? To pa dan ladrog twa ?’ » Face aux questions soulevées par Hansley, Kerwin Arnachellum l’invite à le rencontrer à l’hôtel.

Rencontre à l’hôtel

Au bout de quelques jours, Hansley se rend à l’hôtel comme convenu. Il espère que cette rencontre lui permettra de connaître les secrets derrière le succès de Kerwin Arnachellum. « Li dir mwa li fer business l’or dan Kenya. »

Sans tarder, le policier suspendu lève le voile sur les dessous de ses transactions. Documents à l’appui, il explique à son ami comment il est engagé dans le business de l’or entre Kenya et Maurice. « Li dir mwa li al dan mine d’or, li gete kouma bann-la tir l’or dan larivier, apre amenn dan lizinn, fer vinn lingo, pas dan rafinnri apre fer li vinn bizou ki li kapav amenn Maurice », raconte Hansley.

Pour convaincre son ami que ses activités ne sont pas illicites, Kerwin Arnachellum cite les noms de certains politiciens, ministres et magistrats du pays qui sont ses associés en affaires. Persuadé de la bonne démarche de son collègue, Hansley lui remet Rs 100 000 pour injecter dans le projet de Kenya. Le policier n’a qu’un seul but : aider son ami dans son business et aussi faire fructifier ses investissements.

Après avoir récupéré les Rs 100 000, Kerwin Arnachellum dit à Hansley qu’il doit s’envoler pour le Kenya pour l’importation de l’or qui sera par la suite revendu notamment à des bijoutiers à Maurice. « Li montre mwa so biye avion ki li pe parti. Mo dir li bon kouraz ek kan li vini fer mwa kone. »

Au bout de deux semaines, soit la date de retour de son partenaire, l’inquiétude gagne Hansley. Kerwin Arnachellum ne donne aucun signe de vie. « Mo dir tansion linn pran mo kas linn ale », relate Hansley. Finalement, après maintes tentatives, il parvient à rétablir le contact avec son ami. Ce dernier le rassure. « Linn dir mwa linn amenn esantiyon. Monn dir li montre mwa. Linn refize », confie Hansley.

Plusieurs descentes

Flairant quelque chose d’étrange, Hansley réclame son argent sans condition. Mais Kerwin Arnachellum arrive à le convaincre de ne pas s’en faire. « Linn montre mwa dokiman so kompagni, Koor & Co  Ltd, ki linn gagn autorization ek Assay Office pou import l’or depi Kenya. Monn krwar li. »

Le policier suspendu lui dit qu’il doit se rendre une nouvelle fois au Kenya. « Linn rod Rs 200 000 ek mwa, me monn dir li ki mo pena. Linn dir linn fini gagn permi importation ek exportation ek li pou amenn enn bon kargo. Li dir mwa ena minis ek mazistra pe attann pou pran l’or ar li », raconte Hansley.

Ce dernier prend contact avec les autorités. C’est là qu’il apprend que son ami n’a pas quitté le pays. Au bout de quelque temps, Kerwin Arnachellum informe Hansley qu’il est déjà de retour et que le business est en bonne voie.

Hansley lui réclame ses Rs 100 000. « Linn promet mwa ki li pou rann mwa mo kas. Me li pann rande. » Se sentant lésé, Hansley a porté plainte contre son collègue au CCID. « Enn colleg dan ki mo ena konfians inn kouyonn mwa sa pwin-la », lâche le policier, dépité.

Les enquêteurs, menés par le sergent Suklal du CCID, mettent les bouchées doubles pour retracer le présumé escroc. Diverses descentes policières ont eu lieu dans différents endroits de l’île, mais Kerwin Arnachellum reste introuvable.

Outre Hansley, le suspect aurait escroqué une autre personne. Il s’agit d’une employée d’hôtel de 48 ans. « On s’est liés d’amitié. Il s’est présenté comme un agent immobilier et je lui ai remis Rs 100 000 pour l’acquisition d’une maison. Il n’a pas honoré ses promesses. Sans compter le fait qu’il a une facture de Rs 86 800 qui est toujours impayée à l’hôtel », a déclaré la Resident Manager dans la plainte qu’elle a faite à la police.

Comments

comments