Shabeer Ahmad Goolamgouse Sispann Kom Polisie L’ADSU Mai Li Ena Lakaz Kouma Chateau

Loading...

Agent de l’Anti Drug and Smuggling Unit suspendu après avoir été accusé de blanchiment par l’Independent Commission Against Corruption, Shabeer Ahmad Goolamgouse ne peut expliquer sa fortune rapide. Il a construit une villa, roule en berline et fréquente les proches d’un trafiquant.

Il est le fils d’Hamza Goolamgouse, un ancien haut gradé de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu). Après avoir lui-même rejoint cette unité, Shabeer Ahmad Goolamgouse a longtemps traîné une réputation sulfureuse pour ses liens étroits avec l’ex-trafiquant de Subutex Sada Curpen, ayant été marié pendant un temps à sa sœur. Il a été entendu cette semaine par la Commission d’enquête sur la drogue pour les richesses qu’il a accumulées ces dernières années. Et pour sa proximité avec des proches du trafiquant de drogue emprisonné Siddick Islam, dit Nerf.

Suspendu de ses fonctions après avoir été inculpé de blanchiment par l’Independent Commission Against Corruption (Icac), il y a cinq ans, l’agent a réussi l’exploit de construire une maison digne d’une villa IRS sur les flancs d’une montagne au morcellement Richwood, à Terre-Rouge. Évaluée à Rs 3,8 millions, elle semble avoir coûté le double et il affirme avoir revendu un misérable logement social à Cité Martial à Rs 1,2 million pour financer sa construction. Avec sa vingtaine de caméras de surveillance, un mur d’enceinte en pierres taillées et un portail de quatre mètres, c’est un véritable château-fort.

L’explication du policier sur le financement de cette maison est que sa seconde épouse, Lalita Durbarry, Senior Administrative Assistant chez Mauritius Telecom (MT), a acquis le terrain pour Rs 1,2 million. Laquelle somme lui aurait été « prêtée » par des membres de sa famille.

En fait, l’argent a quitté Maurice pour le Canada avant de revenir au pays. Shabeer Ahmad Goolamgouse, lui, explique ainsi avoir contribué Rs 2,8 millions pour la construction de sa gigantesque demeure sans dire plus sur les Rs 1,6 million additionnelles qu’il n’aurait pu économiser avec son salaire de misère.

Double emploi

Bien que la loi lui interdise de pratiquer un double emploi en sa qualité de fonctionnaire, l’agent avoue travailler pour Khalil Spare Parts dirigée par Noor Hossen Ramoly. Aussi connu sous le nom de Khalil Ramoly, ce spécialiste présumé du blanchiment est un proche de Siddick Islam et de son épouse, Naserah Vavra, dit La Reine de Plaine-Verte. Il est aussi courtier dans la vente de voitures.

Le policier s’est également lié d’amitié avec Wensley Louis Jasmin, dit Coco, un salarié de Khalil Spare Parts condamné pour trafic de Rs 11 millions de Subutex et qui est l’un des suspects dans l’assassinat de Denis Fine. Coco avait été intercepté en 2011 alors qu’il allait livrer son colis à Mohamed Ali Haulkhory, dit Mahmet, qui est en lien avec Sivom Paupiah, cousin de Sada Curpen. Cet habitant de Batterie-Cassée, qui possède aussi une grande résidence à Petit-Raffray, a été intercepté à Nouvelle-France avec 10 000 euros, soit près de Rs 410 000, alors qu’il se rendait à l’aéroport quelques jours plus tard.

Lorsque Sada Curpen était détenu dans l’enquête sur les Rs 23 millions de Subutex importées par Cindy Legallant et sur l’assassinat de Denis Fine, Shabeer Ahmad Goolamgouse l’avait contacté par téléphone à plusieurs reprises. Il avait aussi contacté Dharmarajsingh Sooknundun, qui est un ex-sergent de police arrêté pour importation de Rs 127 millions de drogue. Il avait aussi rendu visite à son ami à la prison et avait même acheté sa voiture, une Toyota Allion, par l’on ne sait quel moyen.

Shabeer Ahmad Goolamgouse dispose d’une dizaine de numéros de téléphone enregistrés à son nom et dépense jusqu’à l’équivalent de 50 % de son salaire en une nuit au casino. Ce qui n’explique pas sa soudaine bonne fortune et celle de sa famille. Sa sœur de 21 ans, qui est sans emploi, a acquis un terrain aux côtés de Nazia Joomun Boolakee, alors âgée de 19 ans, à l’impasse Mika, à Pereybère. En même pas un an, elles ont érigé deux blocs d’appartements, dont la valeur est aujourd’hui estimée à plus de Rs 4 millions.

Nazia Joomun Boolakee se trouve être la fille de Reshad Boolakee, lequel est le frère d’Abdool Hamid Joomun Boolakee. La fille de ce dernier est l’épouse de Yusuf Islam, frère de Siddick Islam qui purge 30 ans de prison. Siddick Islam, habitant morcellement Manick, Le Hochet, Terre-Rouge, a été condamné à 30 ans de prison, en 2007, pour avoir tenté de prendre possession d’un stock d’héroïne évalué à Rs 20 millions, l’année précédente.

Comments

comments