Dan Londres: 3 Morisyen Viktim Atak Rasist

Loading...

La tension est palpable dans certaines régions de l’Angleterre depuis les récents attentats à Manchester et Londres. Des étrangers d’origine asiatique ont été victimes d’agressions racistes. Un couple mauricien raconte avoir été pris à partie par un individu à Londres.

Rehana, 46 ans, est installée à Ilford, dans l’est de Londres, depuis 12 ans. Il y a quelques jours, un homme, dont elle dit ignorer l’identité, s’en est pris à son époux et à elle. La quadragénaire s’est confiée à Le Dimanche/L’Hebdo. Elle raconte comment son époux Yayha (48 ans) et elle ont frôlé la mort le jeudi 18 mai.

« Nous venions de descendre du bus aux alentours de 5 heures du matin pour nous rendre au travail. Un homme à l’arrêt d’autobus a pris mon époux par le cou et l’a agressé au couteau. Mon mari portait un jacket épais et le couteau ne l’a pas atteint », raconte Rehana.

Yayha a crié à sa femme de se sauver. « Mo mari dir mwa sove. Me monn tombe ek misie la finn zet lor mwa ek koumans pik mwa kout kouto. Li finn mem pik mwa dan mo figir », explique la victime.

Le couple doit son salut à l’intervention d’un chauffeur d’autobus. Ce dernier a conduit Rehana et Yayha à un commissariat de police.

La quadragénaire a retenu les services de l’avocat Bushan Deepchand. Ce dernier affirme que d’autres Mauriciens en Angleterre ont sollicité ses services pour des agressions similaires. L’homme de loi indique qu’il y a beaucoup d’agressions racistes contre les immigrants d’origine asiatique. Il ajoute que le vendredi 9 juin, la police a confirmé qu’il y avait eu un autre incident de ce genre au même endroit. Les enquêteurs pensent que le même individu  aurait poignardé un homme.

« Il semble que l’agresseur de mon client soit toujours en liberté. Il y a eu d’autres attaques racistes, impliquant des Mauriciens au Royaume-Uni. Il y a également le cas de cette Mauricienne qui a été battue. Je demande à nos compatriotes d’être très prudents. Il y a eu aussi des agressions à l’acide contre des immigrants », ajoute Me Bushan Deepchand.
L’avocat nous explique que les auteurs de ces violences xénophobes n’ont pas hésité à placarder des messages de menaces à l’encontre des immigrants.

« Cette situation intervient après la série d’attentats à Manchester et à Londres. La police britannique travaille d’arrache-pied pour identifier les suspects. Entre-temps, la vigilance est recommandée. »

Comments

comments