[Video] Linn Gengn Leucémie, Aster Li Gengn H1N1: Zot Leker Pou Dechire Kan Tipti Amy Fanny Sant “Seigneur Jesus”

Loading...

Elle n’attend que l’aval de l’Overseas Treatment Unit (OTU) pour pouvoir s’envoler à La Réunion. La petite Amy Fanny, quatre ans, atteinte de leucémie, dépend uniquement du ministère de la Santé. Cependant, le board de l’OTU ne siège qu’une fois par semaine, soit les mercredis. Et, au niveau du ministère, l’on refuse de bouger d’un iota. En attendant, elle a contracté le virus H1N1.

«Le pédiatre, dans une lettre écrite aujourd’hui, (NDLR : hier) avance que l’état de santé de l’enfant est cliniquement stable. La décision sera prise par le board mercredi», insiste-t-on du côté de la Santé.

Sauf que les parents et les proches de la petite Amy sont, eux, très inquiets. Ils espéraient pouvoir compter sur la collaboration des autorités. «Il s’agit d’un cas urgent. Nous avons eu toutes les approbations. Il ne nous manque que celle de l’OTU mais personne ne veut bouger du côté du board pour que la réunion ait lieu plus tôt», explique Nicolas Fanny, l’oncle de l’enfant.

Video:

Admise au Ward 4 à l’hôpital, Amy Fanny a contracté le virus de la grippe H1N1 depuis le vendredi 16 juin 2017.«Nous ne comprenons pas comment c’est possible. Ma nièce est pourtant dans une salle isolée». Nicolas Fanny ajoute que bien que les médecins soient catégoriques sur l’état de santé «stable» de la petite, les proches, eux, sont très affectés.

Selon l’oncle, le mieux aurait été d’expédier la patiente à La Réunion dans les plus brefs délais. «Le cas est tellement urgent que le Centre hospitalier universitaire de La Réunion nous a demandé d’envoyer Amy immédiatement et de discuter des frais après. Pourquoi l’hôpital à Maurice ne collabore-t-il pas ?» Il déplore que toutes ces procédures administrations «pourrissent la vie» des proches. L’OTU permet aux familles d’avoir une aide financière pour les soins à l’étranger.

Cinq patients testés positifs

Après le décès de Jacqueline Desvaux et de Sounkan Atchia durant le week-end, le ministère de la Santé a recensé cinq autres patients qui sont testés positifs au virus H1N1. Ces patients se trouvent isolés dans les hôpitaux de l’île. Parmi eux, qui sont la plupart des personnes âgées, se trouve Amy. Du côté des autorités, l’on affirme qu’ils ont été immédiatement pris en charge à leur arrivée et sont suivis quotidiennement par le personnel médical.

Selon les chiffres compilés par le ministère de la Santé, 220 cas de H3N2 testés positifs ont été recensés de janvier à hier. À la même période, 158 cas de H1N1 ont été détectés dans nos hôpitaux. À noter que revenir d’un voyage à l’étranger ne peut être un vecteur du virus H1N1. Comme quoi on peut rester cloîtré chez soi et contracter le virus. «Li ti lakaz. Linn gagn lagrip akoz sak sanzman sézon, lagrip vinn rann nou vizit», affirme Jerry Desvaux, fils de Jacqueline, dont les funérailles ont eu lieu hier à Ste-Croix. «N’importe qui peut l’attraper, le virus fait partie de la grippe saisonnière», explique-t-on du côté du ministère de la Santé. À ce jour, sept personnes sont décédées de la grippe H1N1 depuis le début de l’année et une de H3N2.

Source: L’express

Comments

comments