Elle participe à une course extrême, elle finit à l’hôpital à cause d’un oubli que beaucoup trop font

Loading...

Courir 110 kilomètres est une véritable épreuve d’endurance, mais pour Julie Nisbet, une coureuse, ce n’était pas le pire à endurer.

Cette maman de 34 ans, de Shildon dans le comté de Durham, courrait cette course extrême « The Wall ». Celle-ci débute à Carlisle pour se terminer à Newcastle, ses participants courant la longueur du Mur d’Hadrian.

Les coups de soleil ont été pour elle bien plus difficile à supporter que la fatigue des 21 heures de course.

Hurlant de douleur, elle a tenté de recouvrir les cloques de bandages avant de se rendre à l’hôpital, mais elles n’ont fait que prendre en ampleur. Une semaine plus tard, elle souffre toujours.

« C’est une douleur différente : pulsante, elle fait pression, c’est sensible et ça brûle. C’est inconfortable et je me sens à l’agonie. »

La jeune femme portait de la crème solaire au départ, mais n’en a pas ré-appliqué, la sueur et l’eau ayant fait disparaître la protection.

Ses médecins disent que ce sont parmi les pires cloques qu’ils aient eu à traiter et que cela lui prendra environ six semaines avant de commencer à vraiment récupérer.

Comments

comments