Dan Enn Bus Dan Curepipe: Enn Sofer UBS Gengn Enn Malaise Kardiak Ek Tou Pasaze Panike

Loading...

Plus de peur que de mal. Un accident qui aurait pu avoir de tragiques conséquences a été évité de justesse, vendredi 23 juin, à Curepipe. Le chauffeur d’un low-floor bus de la United Bus Service (UBS), a fait un malaise cardiaque au volant de son lourd véhicule.

9h56. Le bus ‘express’ pour Port-Louis de la UBS venait de quitter la gare de Jan Palach. Ludovic, un passager raconte : « Quelques minutes après avoir quitté la gare, j’ai constaté le comportement bizarre du chauffeur. Il n’avait pas l’air dans son assiette. J’ai engagé la conversation avec lui, il ne réagissait pas, ne répondait pas. Vu la pâleur sur son visage, j’ai vite compris que quelque chose de grave se passait. J’en ai eu l’expérience avec mon père. J’ai aussitôt appelé le receveur pour réagir : le chauffeur faisait un malaise au volant ».

L’autobus est stoppé en extremis par le receveur avant qu’il ne tourne sur la route Royale à hauteur de la pâtisserie Suisse. Les passagers se précipitent alors pour sortir le chauffeur de son siège. Plusieurs d’entre eux le transportent et le mettent à l’abri dans un commerce tout proche. Le SAMU est appelé.

Entre-temps, l’arrêt brutal du bus cause un embouteillage, des chauffeurs énervés, passent, klaxonnent et profèrent des jurons. Le receveur se met au volant et borde l’autobus un peu plus loin sur le côté droit de la route dite ‘du Sucre’. Puis, rassuré d’avoir évité le pire, il téléphone au chef de gare de Curepipe pour réclamer un autre bus pour ses passagers de Port-Louis.

Ces derniers, après un instant de flottement, descendent et attendent tranquillement l’autobus qui les emmènera à destination.

Interrogé sur l’état de santé du chauffeur, le receveur nous confiera : « Il ne se sentait pas bien, la veille il est allé à l’hôpital où il semblerait que l’on ne lui ait rien trouvé de grave…» D’accord, mais il aurait quand même pu prendre une journée de repos, non ?

Dans l’après-midi, un chef de gare de la compagnie UBS nous rassurera que le chauffeur est hors de danger : il a été hospitalisé. Les médecins ont effectivement diagnostiqué un malaise cardiaque.

En tout cas, bravo à tous ces passagers qui ont su garder leur sang-froid. Ils ont réagi à propos pour secourir le chauffeur en danger. En à peine dix minutes, tout était rentré dans l’ordre. Sans leur prompte intervention, on n’ose imaginer quel accident aurait pu se produire.

Comments

comments