[Video] Meurtre à Floréal: Aldo Papé tue son père pour défendre sa mère

Loading...

Arrêté suite au décès de son père, Hervé, Aldo Papé, le fils et présumé agresseur, devra se présenter au tribunal de Curepipe ce mardi 27 juin 2017. Il s’était présenté à la Bail and Remand Court, à Port-Louis, le lundi 26 juin. Une accusation provisoire d’assassinat est logée contre lui. La CID de Curepipe a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les circonstances de ce drame.

Il ressort qu’une dispute aurait éclaté entre Hervé Papé et sa femme vers minuit et demi le lundi 26 juin 2017. En tentant de s’interposer, son fils, Aldo, l’aurait frappé mortellement. Le jeune homme de 34 ans, devait s’envoler pour la France ce samedi. Mais il se retrouve en cellule policière depuis le lundi 26 juin. Pour cause : il aurait tué son père, Israël Georges Hervé Papé, un sculpteur de 64 ans, lors d’une dispute qui aurait dégénéré en bagarre sanglante à Floréal. Cela, alors qu’il tentait de s’interposer entre son père et sa mère, qui se disputaient.

Le sexagénaire a été retrouvé mort dans son lit. L’autopsie pratiquée par le Dr Maxwell Monvoisin, Principal Police Medical Officer, a révélé qu’il a succombé à une hémorragie à la suite d’une lacération de l’intestin.

C’est aux alentours de 00 h 30 qu’une dispute aurait éclaté entre Hervé et son épouse. Le vieil homme, sous l’influence de l’alcool, aurait commencé à tabasser cette dernière. C’est alors qu’Aldo serait intervenu. Il aurait, à son tour, donné des coups à son père, qui se serait alors écroulé au sol. Le présumé meurtrier l’aurait alors placé sur son lit avant que la police ne soit alertée.

À Pingouin Lane, le calme a laissé place à une agitation causée par les va-et-vient incessants des véhicules de police aux petites heures du matin le lundi 26 juin. Après que des policiers de Floréal ont constaté le décès d’Hervé Papé, des éléments de la Criminal Investigation Division (CID) de Curepipe, menés par l’inspectrice Nothoo, sous la supervision de l’assistant surintendant de police Clifford Frichot, responsable de la CID de cette division, ont été mandés sur les lieux. Aldo Papé a été arrêté, tandis que sa mère a été conduite à l’hôpital Victoria pour y recevoir des soins.

La dizaine de familles qui habitent cette rue est sous le choc. Satish Bhaujeerothee, voisin des Papé, raconte qu’il a vu un attroupement dans la rue lorsqu’il se rendait aux toilettes vers trois heures du matin. Ce n’est que lorsqu’il est descendu pour s’enquérir de la situation qu’il a appris la terrible nouvelle.

Video:

Satish Bhaujeerothee n’a rien à dire au sujet de la victime, de son épouse, encore moins du fils. Il garde cependant un bon souvenir d’Hervé Papé. La semaine dernière, se rappelle-t-il, il lui avait emprunté son appareil de grillade. «Mo ti dir li ki dimans mwa osi mo pou fer enn griyad.»

Hervé Papé était marié et père de trois fils: Tony, l’aîné, qui est en France, Arnaud, qui habite à Camp-Caval, Curepipe, et Aldo. Ce dernier, qui vivait aussi en France, est arrivé à Maurice depuis huit mois environ. Lui, qui aurait un caractère vif, a une petite amie française qui aurait séjourné chez ses parents à plusieurs reprises.

Par ailleurs, Hervé Papé était issu d’une famille de cinq frères et trois sœurs. Il était ébéniste et sculpteur, tout comme son frère Philippe. Les deux ont d’ailleurs travaillé pour Master Peace, une usine sud-africaine,pendant des années. Décrit comme un bon vivant par un proche, le sexagénaire avait toutefois un penchant pour la bouteille.

Sa dépouille a été transférée de la morgue de l’hôpital Victoria à la chapelle de St-Jean Bosco, à Floréal, pour la cérémonie funèbre. Hervé Papé a été par la suite inhumé au cimetière de St-Jean, à Quatre-Bornes le lundi 26 juin.

Comments

comments