[Video] Saki Bann Voler Pou Fer Avek 2 Madam Li Inpansab

Loading...

«Bann la dir moi aret met sa lasenn-la. Pé gagne enn ta vol dan lendwra. Dimounn pé rass lasenn brit lor simé. Mo dir zot bé mo pa sorti mem mwa.»

Mais, au final, les craintes pour Zorah, 82 ans, une habitante de résidence Vallijee se sont avérées. Elle a été victime d’un vol avec violence le samedi 24 juin. Le lendemain, cette fois, c’est à Belle-Rose qu’une autre personne du troisième âge a été agressée.

Zorah ne se trouvait cependant pas dans la rue lorsqu’elle a été attaquée par des malfrats qui lui ont arraché sa chaîne. Elle se trouvait chez elle – elle vit seule – sous la douche.

Les voleurs auraient profité que l’employé de Zorah, un homme de 59 ans, se rende à la boutique du coin pour commettre leur forfait. Le quinquagénaire a quitté la maison mais n’a pas verrouillé le portail.

«Je n’ai même pas eu le temps de me défendre»

Video:

«J’étais dans la salle de bains lorsqu’un individu qui portait un casque intégral a surgi. Je me suis saisi d’un rideau pour me couvrir. Le malfrat a arraché ma chaîne. J’étais choquée. Je n’ai même pas eu le temps de me défendre», confie Zorah. Avant de partir, le voleur a aussi emporté son portable.

La victime, qui a fait une déposition au poste de police de Bain-des-Dames, estime la valeur du butin à environ Rs 45 000. Toute la scène a été filmée par les caméras de surveillance d’une voisine de Zorah.

À Belle-Rose, la fille de la victime raconte que celle-ci, âgée de 77 ans, a été attaquée, dimanche 26 juin, alors qu’elle rentrait chez elle, à Bassin, après avoir rendu visite à une cousine à Belle-Rose. Elle se trouvait dans un taxi et le chauffeur a changé de trajet en cours de route. Il a, en fait, pris la direction de Corps-de-Garde. «Elle a alerté le chauffeur qu’il s’était trompé de route. Mais il a continué son chemin», confie la fille.

Une fois arrivé dans un lieu tranquille, le chauffeur a menacé la septuagénaire avec un couteau. «Il lui a dit qu’il allait la tuer si elle ne lui remettait pas sa chaîne en or d’une valeur de Rs 50 000. Ma mère a accepté sans broncher et lui a aussi remis son téléphone portable et son porte-monnaie. Celui-ci contenait environ Rs 1 000.» Le malfrat a, par la suite, pris la fuite et la victime a, elle, dû marcher jusqu’à un arrêt d’autobus. Pour aller donner une déposition au poste de police de Stanley. Sauf qu’elle n’a pu relever la plaque d’immatriculation du taxi.

Comments

comments