Grand Gaube: Jean-Philippe Etienne servi foss biye pou aste so ban commision

Loading...

Jean-Philippe Etienne, 61 ans, in aret li ek amen li devan la zistise pou ene charge kin lin servi foss biye de rs500. Dapre li sa biye la lin gagn sa par SBM. Ene employer SBM dir ki li pou fer ene lanket pou konner kin paC vremem  «Nous avons un système bien rodé pour assurer l’authenticité des billets. Il est peu probable qu’une telle chose se produise. Nos appareils sont aux normes», lin dir la press.

Les faits remontent au dimanche 23 juillet. Jean-Philippe Etienne fait ses courses dans un supermarché de Grand-Gaube. Arrivé à la caisse, il tombe des nues lorsque le caissier lui apprend que le billet qu’il a en sa possession est un faux. «J’ai demandé au caissier de me rendre le billet pour que j’aille faire une déposition à la police. J’ai même proposé qu’un employé du supermarché m’accompagne, mais ils n’ont rien voulu entendre et ont appelé la police», déplore-t-il

Jean-Philippe Etienne a été arrêté et interrogé. Il a par la suite été libéré sous caution. Une interdiction de quitter le pays a été retenue contre lui. Depuis, le sexagénaire essaie de comprendre comment une telle chose a pu se produire. «J’ai effectué un retrait de Rs 5 000 à la SBM de Goodlands. La personne au guichet m’a remis la somme en coupures de Rs 500. Je n’avais pas d’autres billets sur moi. Donc, la fausse coupure doit bien venir de là», explique-t-il.

Jean-Philippe Etienne déplore qu’il a été arrêté alors qu’il a tenté, à plusieurs reprises, de prouver sa bonne foi. «À chaque fois qu’un tel cas se produit, c’est la victime qui se fait arrêter. Il faut revoir ce système pour que les victimes soient protégées…» Il estime que ce problème va perdurer tant qu’il y a plusieurs versions du même billet en circulation dans le pays. La fausse coupure qui était en sa possession ne faisait pas partie des billets en polymère.

Comments

comments