Viv Tansyon Dan Goodlands: Siven Montalent Touy So Bofrer Akoz Viktim La Ti Pe Viv Avek So Fam

Li ti pe mal dizere ki viktim la ti ena enn zafer avek so madam. Siven Montalent, 35 an, inn touy so rival ek so bofrer Jean François Boismartin, 50 an, apre ki linn lans enn morso beton lo so latet lo enn terin vag.

19hr30, Merkredi le 9 Aout, a Mamzelle Jeanne, Goodlands. Enn diskisyon ant sa de zom la finn eklate pa lwin lakaz Jean François Boismartin ki trouv Gopal Lane. An efe, kan sispe la finn inkarsere, viktim la, ki separe avek so madam, finn al viv an konkibinaz avek fam Siven Montalent.

Depi so sorti prizon, sispe la pa ti pe dizer sa sitiasyon la. Jean François Boismartin ti bofrer Siven Montalent akoz li marye avek so ser. Me li ti pe viv an konkibinaz avek so madam.

Pandan enn diskisyon akoz zalouzi, Siven Montalent inn bat viktim la avek enn blok an beton lo so latet. Sa sen violans la inn deroule dan prezans ex-madam Jean Francois Boismartin, ki ti pe diskit avek li sa moman la.

Le suspect avoue

Grièvement blessé, Jean Francois Boismartin a été conduit à la Mediclinic de Goodlands pour y recevoir des soins avant d’être transféré à l’hôpital du Nord. Il a rendu l’âme peu après. Le cadavre de Jean François Boismartin a été transporté à la morgue de l’hôpital Dr A.G. Jeetoo, Port-Louis aux fins d’autopsie.

Les policiers du poste de Goodlands ont arrêté Siven Montalent dans la foulée, car ils avaient un témoin direct. Ils l’ont ensuite confié à la Criminal Investigation Division de ce village. Le suspect a avoué avoir agressé la victime.

Il comparait au tribunal de Pamplemousses ce jeudi 10 août matin. Une accusation provisoire d’assassinat est retenue contre lui.

Cet incident a causé une vive tension au poste de police de Goodlands en fin de soirée. Plus d’une trentaine de personnes était présentes, dont la première épouse et sa fille. Car le suspect suscite la crainte et il n’est guère aimé dans la région. Les habitants voulaient s’en prendre à lui.

Comments

comments