Enn Imam Anvi Vizit Siddick Islam. Lir Kifer.

C’est la volonté du maulana Khodadin Shamim. Il adressera une requête officielle à l’administration de la Prison centrale en vue de pouvoir rencontrer le détenu Siddick Islam.

Il voudrait entendre de la bouche de ce dernier ce que son épouse lui a confié. C’est-à-dire le traitement que la police lui a fait subir et davantage. Sa tablette contenant le livre sacré lui aurait été arrachée des mains pour être projetée dans un endroit malsain. Les accessoires de l’appareil auraient subi le même sort.

Les faits se seraient déroulés lors du transfert du détenu dans la nuit du mercredi 02 août. L’imam a ajouté que de l’aide a été recherchée auprès de lui en sa qualité de chef religieux.

Sollicité pour une réaction, l’imam Khodadin  explique qu’il a écouté les doléances de cette famille  : « J’ai bien fait comprendre qu’en tant que combattant contre la drogue, je ne peux prendre position en faveur de Siddick Islam

. Mais, par contre, lorsqu’il s’agit du livre sacré je ne peux rester insensible. Si Siddick Islam me confirme la nouvelle, je vais alerter la Human Rights Commission », a dit l’imam Khodadin.

Sollicitée pour une réaction, Nashela Vavra nous explique, pour sa part, avoir consigné une déposition au poste de police de Barkly le samedi 12 août 2017. C’était après une visite rendue à son époux à la prison de Beau-Bassin.

Comments

comments