La Tour Koenig: Li Piez Bann Sat Avek Difil Elektrik

La photo d’un chat pendu postée sur la page « Pa laisse zanimo dans nous l’endroit maltraiter » sur Facebook dans la soirée de lundi 14 août a choqué plus d’un. Mais rassurez-vous le matou a pu être sauvé grâce à l’intervention des voisins en la présence de la police…

A en croire les témoins, un habitant de l’Avenue Marguerite à La Tour Koenig n’apprécie pas la présence des animaux dans sa cour. Pour se débarasser, il leur tente des pièges….à l’aide du fil électrique accroché à sa porte d’entrée. Aussitôt que l’animal traverse le barrage, il est piégé.

Jusqu’ici, nous apprenons que deux chats et un toutou ont déjà fait les frais. Dans la soirée de lundi 14 août, un troisième matou allait connaitre le même sort. Mais il doit son salut grâce à l’intervention des voisins qui l’ont secouru à temps. Mais le chat porte toujours ce fil électrique autour du cou. « Difficile de couper ce fil de téléphone », lâche un témoin qui a assisté la scène avec dégoût.

Même si le chat va mieux. La cruauté envers les animaux par le septuagénaire est diversement commentée dans la région. “La polis ti bizin warning li“, estime un autre habitant. Les internautes, eux,  n’ont pas été tendre envers l’auteur de cet acte barbare.

Ces derniers réclament son arrestation. Mais il faut souligner qu’à l’arrivée de la police dans la soirée de lundi, le vieil homme qui habite en compagnie de son épouse n’a pas daigné à sortir hors de chez lui. Même sur insistance de la police.

Le Point s’est tourné vers la Mauritius Society for the Animals Welfare pour en savoir plus. En l’absence d’une plainte formelle auprès de l’Animal Welfare Unit, la Msaw, apprend-t-on ne peut agir.

Néanmoins l’auteur risque une amende ne dépassant pas plus de Rs 15 000 et une peine d’emprisonnement de six mois en vertu de l’Animal Welfare Act de 2013.

Sollicité pour une réaction, la police de La Tour Koenig indique qu’une enquête a été ouverte.

Comments

comments