Sanjiv, 21 An, Fer So Belfi 11 An Ansint

Tout allait bien dans la vie de Deepika*(43 ans) et de son compagnon Sanjiv (21 ans), jusqu’au jour où elle découvre que sa fille de 11 ans est enceinte de l’homme de sa vie. Celui-ci est arrêté le 10 août. Il a avoué à la police qu’il souhaite abandonner Deepika pour épouser la fillette.

Il n’y a pas que de l’amour dans cette histoire, mais aussi de la trahison. Son mariage a été un échec. Deepika, bonne à tout faire et habitante du Nord, vit séparée de son époux depuis trois ans. Après avoir abandonné le toit conjugal, elle habite avec sa fille Jhanvi*, 11 ans, dans une maison louée, dans le Nord.

Il y a trois ans, Deepika travaillait sur un chantier. Elle y fait la connaissance de Sanjiv, habitant d’Amaury, âgé de 19 ans. Ce dernier, éperdument amoureux de Deepika, lui confie son amour. Il quitte sa famille pour vivre en concubinage avec sa bien-aimée.

Loading...

La quadragénaire a cru trouver le bonheur. Hélas, cet amour n’a duré que trois ans. Le 10 août dernier, elle a le choc de sa vie en apprenant que son compagnon, Sanju, la trompait avec sa fille qu’il a engrossé.

Mercredi 9 août. Sanjiv et Jhanvi* sont portés manquants. Deepika, angoissée et toujours ignorante de leur idylle, s’est rendue au poste de police de la région pour signaler la double disparition. Le lendemain, Deepika obtient des renseignements selon lesquels Sanjiv et sa fille sont partis vivre chez un proche de son compagnon dans le Sud. Elle s’y rend pour récupérer sa fille.

Une fois sur les lieux, Deepika interroge Jhanvi. La collégienne, actuellement en Form I, lui confie la terrible vérité : « Mama, Sanjiv kontan mwa e linn dir li pou marie avek mwa. »

Choquée, Deepika informe aussitôt la police de la localité qui alerte la brigade des mineurs.

Rapports sexuels à 20 reprises

Interrogée par les officiers de la Child Development Unit (CDU) en présence de sa mère, Jhanvi relate dans les moindres détails les événements. « Tout a commencé en avril 2017, durant les vacances scolaires du premier trimestre. Lorsque maman partait travailler, Sanjiv restait à la maison.

Il m’a confié qu’il m’aimait. Depuis, nous avons eu des rapports sexuels en l’absence de ma mère. La dernière fois que nous avons eu des rapports, c’était le 9 août dernier. Vers les 6 heures, maman était partie voir mon père souffrant à l’hôpital. Après qu’elle a quitté la maison, Sanjiv est venu dans ma chambre et nous avons eu des rapports sexuels », ajoute la mineure.

Selon Jhanvi, Sanjiv aurait eu des rapports sexuels avec elle à vingt reprises. Sans tarder, les officiers de la CDU transportent la fillette à l’hôpital pour la faire examiner par un médecin. Lors d’un test échographique, le médecin devait constater qu’elle était enceinte de trois mois. Une nouvelle qui choque davantage Deepika qui ne sait pas comment réagir face à cette situation. La mineure a aussi été examinée par un médecin de la police.

Ce même 10 août, la police a arrêté Sanjiv. Ce dernier est passé aux aveux. « Je vivais en concubinage avec Deepika durant trois ans, car je l’aimais. Me depi sa lane la, mo finn koumans develop enn santiman pou so tifi Jhanvi e mo finn koumans kontan li. C’est vrai que j’ai eu des rapports avec elle à plusieurs reprises, car je l’aime.

Après avoir appris qu’elle était enceinte, je ne savais pas comment raconter toute cette affaire à sa mère. Je l’ai donc emmenée chez un proche à Rose-Belle. Je souhaite maintenant quitter ma concubine et épouser sa fille qui est enceinte », explique Sanjiv.

Après son interrogatoire, il a été placé en détention. Le lendemain, il a comparu devant le tribunal de Pamplemousses. Il a été inculpé d’une accusation de : « causing a child to be sexually abused». La police ayant objecté a sa remise en liberté, il a été reconduit en cellule. C’est le 15 août qu’il a retrouvé la liberté après avoir fourni une caution de Rs 5 000. Il a regagné le domicile de ses parents.

Regret, dégoût et amertume

Le Défi Plus a contacté Deepika. Elle ne cache pas sa colère. « Monn fer konfians Sanjiv e mo pann atann li pou trayir dan sa fason la. Mo tifi ena zis 11 an e li nayif e Sanjiv finn anbet li. Il a joué avec mes sentiments et ceux de ma fille. C’est impardonnable ! Je regrette amèrement de l’avoir rencontré, je suis dégoûtée ».

« Jhanvi est encore très jeune, je souhaite qu’elle poursuive ses études. Je suis très triste, à cause de moi, ma fille est dans ce triste état. Je suis stressée », confie la mère.

Sanjiv reste injoignable sur son téléphone portable. L’enquête menée par le sergent Neethalia est supervisée par l’inspecteur Chacoory.

(*Deepika, Sanjiv et Jhanvi sont des prénoms modifiés).

Comments

comments