Vallée-Pitot: Surpri Madam Veeren Peroomal Avek Enn Toxikomann

Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) Plaine-Verte inn fer enn operasyon dan Vallée-Pitot dan lapremidi Vandredi le 25 Aout.

Pandan sa desant-la, brigad antidrog inn surpri Zafira Bin Khalid Ameer, madam trafikan ladrog Peroomal Veeren, dan lakaz Farshad Fatally, 37 an, enn prezume toxikomann.

L’Adsu a aussi récupéré une seringue contenant un produit soupçonné d’être de l’héroïne. Farshad Fatally et Zafira Ameer ont été tous deux conduits au bureau de la brigade antidrogue pour les besoins de l’enquête.

Durant son interrogatoire, l’épouse de Peroomal Veeren a nié toute implication dans cette affaire. Elle a expliqué qu’elle ne savait même pas que l’individu avait de l’héroïne chez lui.

Quant à Farshad Fatally, il a avoué que la seringue remplie d’une substance soupçonnée d’être de l’héroïne lui appartenait. Après ses explications, il a été placé en détention.

Il sera traduit devant la Bail and Remand Court, ce samedi 26 août. Il est fort probable qu’il soit provisoirement accusé de  possession d’héroïne ce lundi 28 août.

Selon les informations détenues par l’Adsu, le suspect n’est pas inconnu des services de police. Cela faisait un certain temps qu’il était dans le viseur de la brigade antidrogue. Les limiers le soupçonnaient d’opérer un trafic d’héroïne dans la région.

En février 2017, des équipements de construction et des véhicules, entres autres, avaient été saisis au domicile de Zafira Ameer, à Vallée-Pitot. Selon les indications de l’Adsu, l’argent utilisé pour l’acquisition de ces objets proviendrait du trafic de drogue.

Zafira Ameer avait alors été provisoirement inculpée de blanchiment. Des traces d’héroïne avaient été découvertes dans des équipements de construction retrouvés au domicile de l’épouse de Peroomal Veeren, à la rue Alma, Vallée-Pitot.

Comments

comments