Au Birmanie: Des adultes abattus de sang froid et des bébés jetés à l’eau

Les réfugiés racontent l’horreur qu’ils ont vécu après l’attaque de l’armée du Myanmar au Birmanie. Plus de 160 000 des 1,1 million de personnes appartenant à la minorité ethnique Rohingya du Myanmar ont fui au Bangladesh. Elles transportent  avec elles, le lourd fardeau des récits traumatisants dont elles ont été témoins.

Ce fut  la rivière à débit rapide qui condamna les habitants de Tula Toli. Serpentant autour du village reculé sur trois côtés, les eaux traîtresses permirent aux soldats birmans de coincer et de retenir les gens sur les berges sablonneuses du fleuve. Certains ont été abattus sur place. D’autres se sont noyés dans le courant alors qu’ils tentaient de s’échapper.

Zahir Ahmed se précipita paniqué vers la rive opposée, où il se cacha dans une grande jungle et regarda les derniers moments de sa famille.

Ahmed raconta comment des adolescents et des adultes ont été abattus avec des fusils, tandis que des bébés et des tout-petits, y compris sa plus jeune fille, Hasina, âgée de six mois, ont été jetés à l’eau. Lea larmes aux yeux, il décrit la mort de sa femme et de ses enfants, les nommant méticuleusement et les comptant sur ses deux mains jusqu’ à ce qu’il n’ait plus de doigts.

“Les soldats ont utilisé des grenades propulsées par fusée, et ils ont mis le feu aux maisons avec des allumettes. Une fois qu’ils sont partis , j’ y suis retourné. Toutes les maisons ont été incendiées. Sur la route, j’ai vu un homme mort que j’ai reconnu, Abu Shama. On lui avait tiré dans la poitrine. Il avait 85 ans “, se souvient un Rohingya qui a réussi à s’enfuir au Bangladesh.

Au cours d’entretiens avec plus d’une douzaine de Rohingya de Tula Toli, les médias ont été informés de ce qui semblait être un carnage dévastateur lorsque les forces de l’armée du Myanmar ont balayé le village le 30 août dernier et assassiné des dizaines de personnes.

Ceux qui se sont enfuis ont fui vers les collines de l’ouest pour se rendre au Myanmar.

Comments

comments