Sekirite Nasyonal: Port-Louis Sou-Menas Enn Atak ‘A La Bombe’

Ki zot pe target: Enn stasyon lesans dan Plaine-Verte, bann batiman kouma Mauritius Revenue Authority ek National Transport Authority ki trouv dan Port-Louis. Enn let ki finn ekrir avek lamin ek ki finn expedie depi lapost Ducray ek adrese a enn ‘serzan’ stasyon lapolis Abercombrie, fer eta trwa atak ‘a la voiture piégée’ azordi ousa le 2 Oktob prosin.

Sollicité par l’express, l’assistant commissaire de police (ACP) Mohunlall Madhow, patron du National Security Service et de la cellule antiterroriste du bureau du Premier ministre, affirme prendre cette affaire au sérieux. Une enquête a été initiée afin de retracer l’expéditeur.

Mais l’ACP Madhow penche plutôt pour la thèse d’un plaisantin car «il n’y a aucune information crédible à l’effet que les dires de l’expéditeur soient fondés. Peut-être qu’on veut semer la panique. Mais sans vouloir alarmer la population, on a pris les dispositions nécessaires.»

L’auteur de la lettre se présente comme membre d’un groupe qui a organisé ces«attaques» sur Port-Louis, grâce à des connexions étrangères. L’expéditeur relate qu’initialement, l’opération consistait à «avoy manzé» quelques ministres pour leur donner «une bonne correction». Mais de préciser qu’il dénonce ses complices car désormais ce sont des civils qui sont ciblés.

Il demande au «sergent» de stopper le «kamikaze» et explique qu’il risque de perdre la vie si sa trahison est découverte. Selon ses dires, trois voitures seront impliquées. Chaque véhicule transporterait 200 kilos d’explosifs qui devraient exploser entre 10 heures et midi.

Comments

comments