Soodhun sera poursuivi pour outrage à un dépositaire de l’autorité publique

e vice-Premier ministre serait tombé des nues. Ce qu’il considérait être une formalité à l’IT Unit de la police s’est finalement révélée une épreuve douloureuse quand les enquêteurs l’ont informé qu’en début de semaine, il sera formellement accusé d’«outrage against depository of public authority».

L’article 156 du Code pénal punit «l’outrage fait publiquement, d’une manière quelconque, dans l’exercice de leurs fonctions, ou à raison de leurs fonctions, soit à un ou plusieurs membres du Cabinet ou de l’Assemblée nationale…».  Trouvé coupable de ce délit, Showkutally Soodhun encourt une amende maximale de Rs 10 000.

A la sortie de l’IT Unit, ce vendredi après-midi, Showkutally Soodhun et son homme de loi, Raouf Gulbul, se sont gardés d’annoncer la nouvelle de la poursuite. Se contentant de dire que l’enquête était bouclée.

Dans la soirée toutefois, trois sources concordantes, des Casernes centrales, de l’entourage du vice-Premier ministre et de l’Hôtel du gouvernement, nous ont confirmé la nouvelle.

Showkutally Soodhun était interrogé, cet après-midi, après ses propos menaçants à l’égard de Xavier Duval tenus lors d’un rassemblement à Flacq, à la mi-juillet. Ce qui avait conduit le leader de l’opposition à porter plainte contre lui en invoquant la Prevention of Terrorism Act.

Comments

comments