Pomponette: Des ‘fencing’ pour d’élimiter la plage privée

Du ‘fencing’ sur une partie de la plage de Pomponnette. C’est ce que les piqueniqueurs vont découvrir bientôt.

La loi n’impose au promoteur aucun Building and Land use Permit (BLUP) pour ériger cette clôture. Car la compagnie Clear ocean Hotel and Resort Ltd bénéficie d’un bail, signé avec le gouvernement, le 10 avril dernier.

D’ailleurs les arpenteurs sont à pied d’œuvre depuis le lundi 7 novembre à Pomponnette pour délimiter la partie qui sera interdite au public, se basant sur le bail signé le 10 avril 2017. Un projet hôtelier au coût de 360 millions de dollars américains, avait précisé le vice-Premier ministre et ministre des Terres et du logement, Showkutally Soodhun en 2016.

Selon certaines sources, le promoteur n’a pas encore obtenu de Building and Land use Permit (BLUP), car aucun plan n’a été déposé au District Council concerné. Mais  ce n’est qu’une question de temps.

Si aucun règlement n’interdit cette privatisation, car selon le gouvernement la plage a été déproclamée, la résistance passe à une étape supérieure

En effet, la plateforme Aret Kokin nou Laplaz (AKNL) organise une mobilisation populaire ce dimanche. Cette plateforme  qui intente également un  procès au ministère des Terres concernant le ‘transfer of Undertaking’.

Les membres de cette plateforme se demandent comment le permis qui au départ était destiné à Midas Acropolis, en 2007,  puisse être transférer a un différent projet. Le projet hôtelier de Midas Acropolis comprenait  238 chambres, alors que celui de  Clear ocean  devrait comprendre plus de 500 chambres.

AKNL insiste que ce projet ne respecte pas le South Coast Heritage Zone de la National Development Strategy. Autant dire que les prochains jours risquent d’être mouvementés dans cette partie de l’île.

Loading...

Comments

comments