Showkutally Soodhun est « OUT »

Showkutally Soodhun a démissionné en tant que vice-Premier ministre et ministre des Terres et du Logement.

L’annonce a été faite par le Premier ministre ce vendredi 10 novembre, lors d’une conférence de presse au bâtiment du Trésor à Port-Louis.

Cette démission fait suite aux propos communautaristes tenus par Showkutally Soodhun lors d’une réunion à son bureau en juillet. Il y avait rencontré des habitants de route Bassin, Quatre-Bornes, qui s’opposaient à la construction de logements sociaux.

La rencontre avait été enregistrée en caméra cachée et a été révélée à la presse cette semaine.

Depuis, la pression populaire est montée et beaucoup réclamaient la mise à pied du ministre.

Lors de sa conférence de presse, Pravind Jugnauth dit avoir rencontré Showkutally Soodhun dans le courant de la journée pour passer en revue la situation et que «dans l’intérêt général», il a été décidé que Showkutally Soodhun «step down» en attendant les conclusions de l’enquête policière.

«Nous avons passé en revue la situation. Après nos discussions, nous sommes tombés d’accord dans l’intérêt général ce sera bon qu’il [Showkutally Soodhun] ‘step down’ comme vice-Premier ministre et ministre des Terres et du Logement. ‘Ek mwa et li nou ti lor mem longerr dond», a expliqué Pravind Jugnauth.

Le Premier ministre a saisi cette occasion pour «rassurer tous les Mauriciens que le gouvernement, au-delà de ce cas, œuvre dans l’intérêt du pays».

«Je veillerai à ce que l’unité nationale et l’harmonie sociale soient, non seulement préservées, mais consolidées.»

Pravind Jugnauth a affirmé qu’il laisse le soin à la police de mener son enquête et qu’il ne faut pas spéculer. Il a ajouté que Showkutally Soodhun devra donner sa version aux enquêteurs.

«Laissons-les faire leur travail», a-t-il soutenu.

Le Premier ministre a affirmé que le remplaçant de Showkutally Soodhun n’a pas encore été désigné. Une décision, dit-il, sera prise en temps et lieu.

À une question de la presse, Pravind Jugnaut a répondu que si le besoin se fait sentir, il procédera à un remaniement ministériel.

Showkutally Soodhun, soulignons-le, qui était un «front-bencher» au Parlement, sera désormais un «back-bencher» car il siégera désormais uniquement comme député à l’Assemblée nationale.

Comments

comments