La Réunion: Il tue sa femme à coups de galets puis séquestre et viole une mère et ses filles durant 7 ans

Elles ont été ses proies sexuelles pendant plus de sept ans. Deux filles et leur mère ont vécu l’enfer au coté du compagnon de cette dernière d’une cité populaire de Saint-Benoît, dans l’Est de l’île de La Réunion. C’est ce qu’on peut lire dans un article paru sur le site français Le Parisien ce mardi 14 novembre.

C’est le fils de cette quadragénaire, mise à la porte par le beau-père qui a alerté les gendarmes. Sa mère et ses deux sœurs seraient séquestrées depuis janvier 2010 par un homme qui, à force de menaces et de violences, a imposé à ces femmes «une prise de pouvoir totale, au-delà du tyran domestique», selon une source judiciaire.

L’homme les a cloîtrées dans cet appartement, cadenassant les fenêtres, exhibant arme de poing, nunchaku et câble métallique et imposant des rapports sexuels à la mère et ses deux filles. L’aînée, 29 ans, qu’il a violée à plusieurs reprises a donné naissance à un enfant en 2011.

L’homme a déjà été condamné pour le meurtre de sa précédente compagne en 1996 à dix ans de réclusion. Il avait tué sa précédente compagne à coups de galets.

Pourtant, les quelques personnes qui fréquentaient Gégé le décrivent comme un homme «gentil et discret», toujours sobre et bienveillant avec les enfants. C’est d’ailleurs avec une toute petite voix, presque timide, que le suspect mis en examen pour viols et séquestration a comparu vendredi devant le juge des libertés, disant «accepter la décision» de le placer en détention provisoire. Il conteste toutefois des accusations que son avocat, Me Alex Vardin, juge «disproportionnées».

Loading...

Comments

comments