Stanley: Nathalie Fabien meurt après avoir été brûlée vive par son compagnon

Un autre cas de violence conjugale qui scandalise. Nathalie Fabien n’a pas survécu aux graves brûlures qui lui ont été infligées par son époux, le 16 octobre. Celui-ci l’avait aspergée d’essence avant de mettre le feu. Elle est décédée samedi.

Les proches de Nathalie Fabien, née Première, sont effondrés. Celle-ci était à l’unité des  grands brûlés, à l’hôpital de Candos, depuis le 16 octobre. Samedi, cette mère de sept enfants, domiciliée à Stanley, a rendu l’âme.

Depuis un mois, ils faisaient les allers et retours à l’hôpital de Candos. Brûlée sur la majeure partie du corps, Nathalie, 49 ans, arrivait cependant à parler. « Le médecin nous avait prévenus qu’il ne fallait pas se fier à ce fait », lâche une nièce de la victime.

Rencontrée à l’hôpital après son agression, Nathalie nous avait relaté le calvaire qu’elle subissait. Cela faisait une vingtaine d’années qu’elle vivait avec Joseph Fabien, 51 ans, qui a un fort penchant pour la bouteille. À maintes reprises, elle avait quitté son époux violent, mais chaque fois, elle revenait vivre auprès de lui. « Nous avons des jumelles. Je revenais pour elles », avait expliqué la victime.

« Il y a cinq ans, Joseph m’a agressée. J’étais parvenue à lui échapper, mais dans ma fuite, j’ai enjambé un mur. En retombant de l’autre côté,  je me suis fracturé la jambe », nous avait-elle dit. Le 16 octobre dernier, la situation a une nouvelle fois dégénéré.

«À midi, il était ivre»

Ce jour-là, vers 18 h 30, une dispute a éclaté entre les époux. « Depi 7 er, li kot laboutik li pe bwar » avait-elle relaté. « À midi, il était déjà ivre. Il voulait à tout prix que ma fille lui donne de l’argent. Celle-ci a refusé, elle savait qu’une fois l’argent en poche, il irait se saouler de nouveau et viendrait m’agresser… »

Nathalie est intervenue dans la querelle. « Linn dir mwa si mo kontinie pran par mo bann zanfan li pou touy mwa ». Après cette altercation, son époux est parti.

Vers 14 h 30, prise de sommeil, Nathalie s’est allongée sur un canapé. C’est alors que Joseph Fabien l’a aspergée d’un liquide. « J’ai senti une forte chaleur dans mon dos. Je me suis réveillée et j’ai vu que j’étais en flammes. Il avait utilisé de l’essence », nous avait précisé Nathalie.

La victime est sortie de la maison pour demander de l’aide. C’est son propriétaire qui est venu éteindre les flammes. Samedi, son long combat a pris fin. L’autopsie pratiquée samedi a révélé qu’elle a succombé à une septicémie.

Son époux avait été lynché par des badauds, avant qu’ils ne le remettent à la police de Stanley. Joseph Fabien avait été hospitalisé, avant d’être inculpé provisoirement de tentative de meurtre. Le détenu devra désormais faire face à une accusation de meurtre. Il a nié en bloc les allégations portées contre lui. « Nathalie mem finn met dife lor li », avait-il déclaré à la police.

Comments

comments