Quatre-Bornes: Rs 490 000 de drogue synthétique dans de la poudre pour bébé

Alors que les travaux de la Commission Lam Shang Leen s’apprêtent à entamer la dernière ligne droite, les saisies de drogue se multiplient. Dimanche, des limiers de la Custom Anti-Narcotics Section et de l’Anti-Drug and Smuggling Unit ont intercepté un colis contenant 329 grammes de drogue synthétique, estimés à Rs 490 000.

Un exercice de controlled delivery a conduit à l’arrestation d’un certain Keniven Chocklingum. Ce Quatrebornais de 23 ans a dénoncé le destinataire réel à la brigade antidrogue et une seconde opération de controlled delivery a eu lieu dans les environs de Réduit.

Le jeune homme a expliqué que le dénommé Teneven L. lui a demandé de récupérer le colis et de le lui remettre. L’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) s’est alors mise sur la piste de Teneven L., mais ce dernier a pris la fuite. Depuis plus d’une semaine, la brigade est sur les traces du présumé complice, considéré comme le cerveau de cette importation de drogue.

Colis provenant de france

Le colis, arrivé à Maurice en provenance de la ville de Vaires-sur-Marne en France, a transité par Londres. Il figurait parmi les objets jugés suspects par les douaniers. Lors d’une inspection par rayons X, un sachet contenant un objet cylindrique a été découvert dans le colis. En ouvrant la boîte, un conteneur de poudre pour bébé a été trouvé. Les officiers ont inspecté le contenu et leurs soupçons se sont avérés fondés : le conteneur était rempli de drogue synthétique. Des examens préliminaires sur les lieux ont confirmé qu’il s’agissait de cannabis synthétique.

L’Adsu a alors monté une opération de controlled delivery, sous la supervision du Deputy Commissioner of Police Choolun Boyjoo. Lundi après-midi, la brigade antidrogue a conduit le suspect Keniven Chocklingum à Quatre-Bornes, pour qu’il remette le colis au destinataire réel. Il a raconté à l’Adsu avoir été approché par un ami qui lui aurait demandé de récupérer le paquet qu’il devait lui remettre à Réduit.

Le second exercice de controlled delivery n’a pas été concluant. L’enquête de la brigade antidrogue devrait connaître d’autres développements dans les jours qui viennent.

Keniven Chocklingum est maintenu en détention policière. Il a été traduit devant la justice sous une accusation provisoire d’attempt to possesss dangerous drug for the purpose of
delivery. Son interrogatoire devrait avoir lieu dans les jours à venir, en présence de son avocat.

Sollicités par Le Défi Media Group, les proches du suspect indiquent que ce dernier travaille comme « taxi marron ». « Li abitie fer kours e sa garçon ki wanted-la se so kamarad lekol. Linn piez li », confie son frère. La famille dit être dans une situation difficile, d’autant qu’elle n’a jamais eu de soucis avec la justice.

Comments

comments