Free Alcotest: Alcotest gratuit à la sortie des boîtes de nuit

En cette période festive, la Traffic Branch offre des tests d’alcoolémie aux automobilistes qui sortent de boîtes de nuit avant que ces derniers ne prennent le volant pour rentrer. Si le taux d’alcool présent dans leur sang dépasse la limite prescrite, ils ne sont pas autorisés à reprendre la route.

Avec la hausse du nombre de véhicules circulant sur nos routes, les Casernes centrales, à travers la Traffic Branch, mettent tout en œuvre pour éviter tout incident. D’autant que 155 personnes sont décédées dans des accidents de la route depuis le début de l’année. Des tests d’alcoolémie sont ainsi offerts gratuitement aux automobilistes, avant même que ces derniers ne prennent le volant pour rentrer chez eux, après une soirée en boîte de nuit. La police met ce Free Alcotest à leur disposition à partir de 1 h 30, sur l’aire de stationnement des boîtes de nuit, avec l’aval des propriétaires ou des gérants.

« Ce projet se fait en partenariat avec les gérants des boîtes de nuit. Depuis quelques semaines, nous nous installons sur l’aire de stationnement des discothèques et nous offrons ce service aux fêtards, avant qu’ils ne prennent la route », explique le chef inspecteur Ramma de la Traffic Branch.

Pas plus tard que dans la nuit du samedi 23 décembre, 75 conducteurs se sont fait tester de manière volontaire. Six d’entres eux ont été testés positifs. Ils ont passé quelques heures en dehors de leur véhicule avant de prendre la route.

Patrouilles et barrages

Si le taux d’alcoolémie des automobilistes dépasse le taux prescrit par la loi, soit 23 microgrammes d’alcool par 100 ml d’air expiré, ces derniers ne seront pas autorisés à prendre le volant. « Ils devront patienter jusqu’à ce que le taux d’alcool dans leur sang diminue », précise une source proche des Casernes centrales.

En cette période, la police demande aux automobilistes de redoubler de vigilance et d’éviter de se mettre dans des situations à risque. À la Traffic Branch, on dit constater que la plupart des dérapages sur les routes et des accidents sont liés aux excès de vitesse et à la consommation excessive d’alcool.

« Il y a aussi des individus qui conduisent sous l’influence de drogue en cette période », concède notre source. « Nous avons augmenté notre présence sur les routes. Les campagnes de prévention se poursuivent, surtout dans des endroits très fréquentés, comme les plages et les centres commerciaux », dit un responsable de la Traffic Branch.

Au niveau des Casernes centrales, le maintien de l’ordre se fait à trois niveaux en cette période de fêtes. Des patrouilles sont effectuées par les différents postes de police de même que des opérations conduites par des départements de l’île, dont l’Emergency Response Service et la Divisional Support Unit. Puis il y a des opérations de plus grande envergure, qui nécessitent le recours à des roadblocks, menées avec l’aide de la Special Mobile Force.

Les barrages routiers seront installés dans des endroits stratégiques. Pas moins de 8 000 policiers ont été mobilisés à travers l’île dans le cadre des festivités de fin d’année. « Si pran lalkol, pa kondir. Fer aranzman transpor », indique le chef inspecteur Ramma.

Loading...

Comments

comments