Lamor Tipti Kelian: Gerald Bonaventure Rakont Sa Dram-la

Linn perdi lekilib ek tipti Kelian, ki li ti pe sarye lor so lebra, inn tonb dan enn kanivo. Li pann sirviv.

Se samem ki Gerald Bonaventure, 59 an, inn konfie avek bann anketer apre ki linn arete sou enn akizasion provizwar omisid involonter. Linn partisip a enn rekonstitision de-fe yer, Zedi le 4 Zanvie, avan konparet divan lakour. Lapolis inn obzekte so remiz an liberte kondisionel ek linn rekondir dan selil polisiyer.

Lanket mene par serzan Deepoo an kolaborasion avek lapolis Flic-en-Flac sou soupervizion asistan sirintandan lapolis Ramsay.

Se dan lanwit Mardi le 2 Zanvie ziska Merkredi le 3 Zanvie ki Kelian Noah Kedaree inn desede. Lotopsi pratike par Dr Sudesh Kumar Gungadin inn atribie so dese a enn riptir lefwa.

Vwasi saki linn dir dan so lanket:

Aux policiers, il a indiqué où il se trouvait avant que le drame ne se produise. Il a conduit les policiers sur la plage : « Depuis 11 heures, avec des amis nous avons pris quelques verres ». Vers 14 heures, la famille du petit Kelione est venue les rejoindre sur la plage. « La mère du petit avait pris quelques verres et a dû être raccompagnée dans le campement que la famille avait loué quelques mètres plus loin. »

Vers 23 heures, le temps empirait : « Il allait pleuvoir. Un ami m’a dit d’aller chercher une bouteille d’eau. Je me suis exécuté. En revenant, j’ai vu qu’ils ramassaient leurs affaires pour rentrer au campement. Ils étaient encombrés et m’ont demandé de porter le bébé. » D’une main, il tenait le petit, de l’autre, la bouteille d’eau.

Gerald a ensuite indiqué aux enquêteurs le chemin qu’il a emprunté avec le petit : « Il pleuvait. J’ai vu un arbre, on devait s’abriter, mais il fallait passer par-dessus un caniveau. J’étais un peu éméché. Quand j’ai enjambé le caniveau, je suis tombé avec le bébé ». Aux agents, il a indiqué là où il a atterri au fond du caniveau. « Lorsque je l’ai sorti de là, il respirait difficilement. Le petit dans les bras, je suis resté assis quelques minutes. Puis, ses proches m’ont appelé. Je leur ai dit que j’avais chuté », a-t-il expliqué. Il dit avoir remis le bébé à son grand-père, avant de partir : « Il respirait encore quand je l’ai laissé ». Quelques heures plus tard, il dit avoir appris la terrible nouvelle.

Comments

comments