Flic-en-Flac: Fin tragique pour Sailesh Ramudu, 29 ans

Il avait 29 ans. Sailesh Ramudu, un receveur de bus de la CNT, a connu une fin tragique. Le corps sans vie de cet habitant de Beaux-Songes, gisant dans une mare de sang, a été retrouvé au bord de la route à Flic-en-Flac vendredi matin 2 février.

La police soupçonne un «foul play» car il portait de multiples blessures au crâne.

L’autopsie pratiquée par le chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué le décès à une hémorragie intracrânienne. La victime a reçu plusieurs coups au crâne.

Munesh Ramudu, le père du jeune homme, est encore sous le choc. «Il n’a jamais eu de problèmes avec quiconque», a-t-il confié à TéléPlus. Toutefois, il n’écarte pas la possibilité que son fils ait été victime de vengeance car il avait récemment porté plainte à la police contre un groupe de passagers qui faisaient du bruit dans un bus.

Les enquêteurs ont visionné des images de vidéo surveillance se trouvant dans la région où le cadavre de la victime a été découvert. Ils ont interpellé un employé d’hôtel qui aurait été la dernière personne à avoir été vu en train de converser avec la victime. L’homme en question a été autorisé à partir après son interrogatoire.

Sailesh Ramudu, qui habitait chez ses parents à Chemin-Grenier, est parti vivre chez ses beaux-parents à Beaux-Songes, après son mariage le 11 juin 2017. Le couple n’a pas d’enfant.

«La dernière fois que je l’avais vu, c’était le 22 ou le 23 février. Il est resté chez moi pendant deux jours. Il m’a téléphoné le 25 février pour me demander un peu d’argent. J’ai versé de l’argent sur son compte et le 26 février, il m’a appelé pour me confirmer qu’il avait bien reçu l’argent. Depuis, je n’ai pas eu de ses nouvelles», explique Munesh.

C’est son fils aîné qui lui a appris la mauvaise nouvelle, confie Munesh ; ajoutant que les funérailles de Sailesh ont eu lieu ce samedi matin.

Comments

comments