Saisie d’héroïne valant Rs 9 millions: Un caïd proche d’Orwin Christine ciblé par l’Adsu

Les enquêteurs soupçonnent un gros bonnet d’avoir commandité les 600g d’héroïne saisis dimanche. Les deux contacts locaux venus récupérer la drogue sont liés à deux membres présumés d’un réseau proche du trafiquant emprisonné Peroomal Veeren.

Ils ne seraient que de simples pions aux mains d’un caïd qui contrôle le trafic de stupéfiants dans les faubourgs sud de Port-Louis. Les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) mettent les bouchées doubles pour remonter jusqu’au trafiquant qui a envoyé Orwin Christine et sa compagne Vidya Heerah récupérer 600 grammes d’héroïne auprès du passeur malgache Jocelyn Nidhowam dans une auberge de Rose-Hill, dimanche soir.

Le mécanicien de 24 ans, habitant Bain-des-Dames,, est connu pour être un homme de confiance de ce gros bonnet. Ce qui explique pourquoi il a été mandaté pour prendre livraison de ce colis dont la valeur marchande frise les Rs 9 millions. La serveuse de 21 ans, originaire de Grande-Rivière-Nord-Ouest, ne serait pas ignorante de la transaction estiment les enquêteurs, car son compagnon et elle-même mènent grand train de vie, ce qui est incompatible avec leurs revenus respectifs.

Le couple n’aurait pas été inquiété si l’Adsu et le service des douanes n’avaient pas intercepté le Malgache de 37 ans à sa descente du vol MK289 en provenance de Tana. Originaire de la capitale malgache, plus exactement du quartier réputé chaud des 67 Hectares, il était censé passer quatre jours de vacances à Maurice. Son profil et sa démarche ont intrigué les agents de l’antidrogue et de la douane. Ils ont soumis ses bagages à une fouille après qu’il eut traversé le Green Chanel, la zone des passagers n’ayant rien à déclarer.

Corps étranger

La valisette s’est avérée anormalement lourde après que ses vêtements y ont été enlevés. Un examen au rayon X a révélé la présence d’un corps étranger dans les manches rétractables. Vues de près, les vis ont été manipulées, ce qui a incité les enquêteurs à tout démonter. Ils ont mis la main sur 600 grammes d’héroïne dissimulés dans des sachets plastifiés. La Mauritius Revenue Authority (MRA) a alors émis un communiqué signalant la saisie de 300 grammes estimés à Rs 4,5 millions.

Jocelyn Nidhowam a accepté de collaborer avec les hommes des assistants-surintendants Jean-Pierre et Vurdah sous la supervision du surintendant Lablanche, afin que ses contacts locaux soient identifiés. Après plusieurs échanges téléphoniques entre Maurice et Madagascar, le passeur a convaincu son contact local à venir récupérer son bien. Vers 00 h 15, Orwin Christine et Vidya Heerah se sont pointés à moto en pour en prendre possession. Le mécanicien avait la valisette en mains lorsqu’il a été encerclé par les agents.

L’examen des cellulaires du couple devrait être riche en renseignements. Déjà, les enquêteurs disposent des noms des personnes qu’Orwin Christine et Vidya Heerah fréquentent. La majorité d’entre elles a un faible pour les dents en argent. Ce qui serait un signe d’appartenance au gang. Jacques Aldo Stany Joseph, appelé Titanic, 40 ans, est l’un des contacts du mécanicien. Il avait été arrêté en novembre aux côtés de sa compagne, Mary Jane Jhureea (surnommée Mme BMW) dans l’importation de 1,6 kilo d’héroïne du Mozambique par courrier express.

La drogue estimée à Rs 24 millions a transité par l’Afrique du Sud, ce qui a intrigué la brigade antidrogue et les services de douane. Titanic et Mme BMW devaient prendre livraison du colis le mercredi 22 novembre, mais se sont désistés à la dernière minute, déléguant Marc Bryan André et Steeve Anthony Babet à leur place. Mary Jane Jhureea, 29 ans, est la sœur du détenu John Paul Jhureea, arrêté le 17 octobre 2008 pour avoir tenté de récupérer 764,4 grammes d’héroïne valant Rs 9 millions auprès de l’avocat ghanéen Robert Mensah Kordze Dzitse à Réduit.

Mary Jane Jhureea est soupçonnée d’avoir pris la place de son frère dans le réseau du caïd emprisonné Peroomal Veeren. Jacques Aldo Stany Joseph et elle sont soupçonnés d’être liés à l’importation de 7,36 kilos d’héroïne estimés à Rs 105 millions par un couple kazakh, le vendredi 20 octobre.

L’avocat ghanéen Robert Mensah Kordze Dzitse, le présumé trafiquant Jean-Michel Prosper et le trafiquant Jean-Claude Nestor (arrêté il y a cinq ans pour importation de 3,5 kilos d’héroïne et de 7,8 kilos de gandia pour Rs 58 millions) sur le chalutier Glory 1)  seraient aussi mêlés à ce réseau.

Comments

comments