[Vidéo] Réprimandé par sa mère : l’enfant désobéissant se réfugie sur la montagne pendant six heures

Un garçonnet de 9 ans, qui est en grade V, originaire d’un village du Nord, a fugué de sa maison lundi le 5 février après que sa mère l’a réprimandé pour refus de partir à l’école. Après plus de six heures de recherches par les limiers de la Special Supporti Unit (SSU) et ceux du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM), le garçonnet a été retrouvé sur une montagne à hauteur de 100 mètres à Congomah. Il se cachait. Le Défi-Plus a rencontré ses parents.

C’est la deuxième fois que Keshav* s’enfuit de sa maison. Lundi, vers 8 h 45, alors que sa mère Lalita*, âgée de 49 ans, le préparait pour l’école, il a commencé à faire des siennes, ne voulant pas aller en classe.Il s’est ainsi fait réprimander.

Furieux, le garçonnet a projeté sa mère au sol et a pris la fuite en quatrième vitesse. Lalita l’a cherché partout, mais en vain. Elle a alerté la police de Montagne-Longue a qui déclenché une opération.

Les éléments de la SSU et du GIPM ont été sollicités. Après plus de six heures de recherches, les policiers ont retrouvé Keshav sur la montagne de Congomah. Le garçonnet avait franchi des falaises pour escalader la montagne qui culmine à environ 100 mètres.

L’enfant a été ensuite conduit au poste de police où il a été interrogé en présence de ses parents et des officiers de la Child Development Unit (CDU). « Mo pa kontan al lekol parski mo profeser en koler avek mwa parski mo pa fer devwar. Akoz sa mem monn sove monn al kasiett », dit-il aux enquêteurs. Après son interrogatoire, il a été autorisé à rentrer chez lui.
Les larmes de Lalita

Rencontrée à son domicile, Lalita est en larmes. « Ena enn gran montagn deryer nou lakaz e Keshav inn al kasiet laba. Il ne voulait pas aller à l’école et quand il a vu que son prof est venu à la maison, il s’est enfui. Je ne pourrai fermer l’œil de la nuit. Je crains qu’il ne fugue pendant la nuit. Ces six heures ont été très pénibles pour moi. Toutes sortes des pensées négatives me hantaient. Il y a des sangliers dans ces montagnes, j’avais peur que Keshav se fasse attaquer et dévorer par ces bêtes. J’ai beaucoup prier pour que mon fils unique soit retrouvé sain et sauf », révèle Lalita.

Cette mère de famille ne sait plus à saint se vouer. Elle explique que son fils est suivi par une psychologue. Selon ses dires, les résultats sont négatifs. La mère explique que Keshav est l’enfant gâté de la famille.

« J’ai deux filles âgées de 26 et 28 ans. On a toujours voulu un fils et après 16 ans, Keshav est venu au monde. Ses sœurs, mon époux et moi-même lui avons toujours donné ce qu’il voulait. On met de cotés des sous pour satisfaire ses désirs et aujourd’hui, je pense que c’est la raison pour laquelle il n’en fait qu’à sa tête ».

Video :

Le père de Keshav, pour sa part, ne cache pas sa colère. Il est d’avis que son fils est hors de contrôle malgré ses 9 ans.

« C’est difficile pour moi de tout lui donner. Je suis jardinier et mon épouse, femme au foyer. Keshav a voulu avoir un téléphone portable haut de gamme et je lui ai dis qu’il me faudra du temps avant de pouvoir réunir cet argent. Depuis l’année dernière, son comportement a drastiquement changé. Je crains pour l’avenir de mon fils », se désole le père.

* les prénoms sont modifiés.

Loading...

Comments

comments