Beau-Vallon : Santa Rao, 79 ans, tué pour un terrain par son neveu

Santa Rao Appadu, 79 ans, un habitant de Beau-Vallon, a été tué six jours avant son anniversaire pour une affaire de terrain. Le suspect, son neveu, Shane Appadoo est un policier. Il a été arrêté mardi après-midi et il est en détention.

Santa Rao Appadu.

Ponamah, 65 ans, est meurtrie après avoir perdu son époux Santa Rao Appadu dans de terribles circonstances, dans la nuit de lundi à mardi. Ses proches accusent un policier, neveu du défunt, Shane Appadoo, dont le père est un sous inspecteur.

Shane Appadoo, un habitant de Mahébourg, s’est constitué prisonnier en présence de son homme de loi mardi après-midi. Il a été placé en détention et devrait donner sa version des faits mercredi. Il comparaîtra devant le tribunal de Mahébourg.

Les proches de Santa Rao ont été également entendus par la police. Ils ont expliqué que Shane a mortellement agressé Santa Rao pour une affaire de terrain qui date depuis assez longtemps. Un témoin oculaire du drame a donné sa version à la brigade criminelle de Mahébourg.

Témoin oculaire

La cousine de Shane a été interrogée par les limiers de la brigade criminelle de Mahébourg. Elle a expliqué que lundi, en début de soirée, Shane est venu chez elle à Beau-Vallon. « Mo ti pe gagn fin e Shane finn vini pou amen moi manze. En sortant, on a traversé une impasse qui se trouve à côté de la maison de la victime. En passant, ce dernier proférait des injures, car Shane avait augmenté le volume de la radio du véhicule. Il voulait nous empêcher d’emprunter cette impasse », explique la cousine aux enquêteurs.

Selon elle, Santa Rao, qui se trouvait sur le toit de sa maison, a tenté de jeter une pierre sur la voiture de Shane pour l’effrayer. « Me li pa finn zet ross selma e lerla mem Shane finn desann. Monn trouv li pe grimp miray, mo pa kone si li finn reysi al lor dal e mo pa kone osi si li finn bat li parski mo ti pe koz avek Santa Rao so madam », a-t-elle dit aux enquêteurs.

Le témoin oculaire, qui a assisté à cette agression mortelle, a été entendu par les enquêteurs. C’est un habitant de Beau-Vallon, âgé de 22 ans, qui a raconté en détail l’agression. « J’étais assis dans les environs du centre social de la localité qui se trouve en face de la maison du défunt. Vers les 19 h 30, j’ai entendu des injures. Je les ai ignorées en croyant qu’ils allaient se calmer. Mais vers 19 h 55, la dispute était vive. Mo finn al impe pli devan kot bis stop e mo trouv polisie la finn mont lor dal finn bat bolom la plizyer koutpwin », a-t-il raconté aux enquêteurs.

Le Défi Quotidien a rencontré le témoin oculaire qui a raconté l’agression. « J’ai vu le policier se rendre sur le toit et il a giflé le retraité à deux reprises. Santa Rao est tombé et le policier est descendu. Ensuite, il est remonté sur le dalle et il l’a tabassé à nouveau. L’épouse de Santa Rao m’a demandé d’aller sur le toit pour aider son mari. Le policier m’a insulté et m’a menacé. Sur le toit, j’ai constaté que le vieil homme avait des blessures et était inconscient. Je suis descendu et j’ai dit à ses proches d’alerter la police », explique le témoin.

En arrivant à l’hôpital Jawaharlal-Nehru, à Rose-Belle, son décès a été constaté. L’autopsie, pratiquée par le Dr Prem Chamane, a attribué son décès à des « cranio cerebral injuries ».
Les proches de Santa Rao ne cachent pas leur colère. Ils sont tous révoltés. Vashish, 40 ans, fils du défunt qui exerce comme caméraman à la MBC, est accablé. « Lundi soir, je travaillais au Champ de Mars pour la fête nationale, quand ma mère m’a appelé pour me dire que mon père a été violemment agressé. Je suis rentré chez moi plus tôt que prévu. Et peu après, mon père a rendu l’âme à l’hôpital. Mo ti kone ki sa problem terin la pou vinn grav enn zour, me mo pa ti kone ki mo papa pou victim », poursuit-il.

« Le 18 mars mon père devait célébrer ses 80 ans. Mais il est parti tragiquement. Il comptait 42 ans de service comme employé du Central Electricity Board. À la retraite, il s’occupait de la maison et aimait le jardinage », relate-t-il. Le Défi Quotidien s’est également rendu au domicile du policier Shane Appadoo, mais ses proches n’ont pas voulu commenter l’affaire.

Plusieurs proches ont fait le déplacement pour dire adieux à Santa Rao Appadu. Son ami qui habite la même région, n’arrive pas à croire qu’il ait quitté ce monde. « Lundi vers les 18 heures, on a bavardé concernant un match de foot et il était en forme. Mais plus tard, j’ai appris qu’il est décédé. Malgré ses 79 ans, il était toujours en forme », dit-il.

Loading...

Comments

comments