Connect with us

Meurtre de sa tante – Alender Édouard : «Mo regrete saki mo’nn fer, mo ti ankor miner»

Newsfeed

Meurtre de sa tante – Alender Édouard : «Mo regrete saki mo’nn fer, mo ti ankor miner»

Le procès intenté aux assises à Alender Edouard tire à sa fin. L’audition des témoins a pris fin le mardi 20 mars. Du banc des accusés, le prévenu, âgé de 21 ans, dit regretter son geste. Il est accusé du meurtre de sa tante, commis le 20 octobre 2014, à Rodrigues.

«Mo demann lakur eskiz, mo ti ankor miner. Aster la monn realise seki monn fer. » C’est ce qu’a déclaré Alender Édouard, le mardi 20 mars en Cour d’assises. Ce jeune Rodriguais, âgé de 21 ans, a plaidé coupable du meurtre sans préméditation de sa tante, feue Marie Rosita Cupidon, née Perrine, une veuve de 65 ans. Crime commis le 20 octobre 2014 à Terre-Rouge, Rodrigues. Au moment des faits, le prévenu était âgé de 17 ans.

Les plaidoiries dans l’affaire auront lieu ce mercredi 21 mars devant le juge Benjamin Marie Joseph. Le prévenu est défendu par Me Neelkanth Dulloo. La poursuite est représentée par Mes Jean Michel Ah Sen et Vishan  Bissessur.

« Un plan pour voler »

Le constable Perrine a présenté en cour les dépositions du prévenu à la police en 2014. Alender Édouard raconte dans sa version à la police qu’il est issu d’une famille de quatre enfants. Ses parents sont séparés. Il a étudié jusqu’en Form IV au collège Mont Lubin. En 2013, il étudiait au Mauritius Institute of Training and Development (MITD) de Le Chou, à Rodrigues.

Dans un premier temps, il déclare avoir rencontré deux amis, surnommés Pouloune et Sydney. Il était question de « met enn program pour al kokin ». Alender Edouard déclare dans sa déposition avoir pensé aux Rs 40 000 que sa tante a obtenues comme allocation pour couler la dalle de sa maison. Il s’est rendu chez sa tante en compagnie de ses deux acolytes. Plus tard, il a vu Pouloune et Sydney sortir ensanglantés de la maison. Ces derniers l’auraient menacé de se taire. Il est rentré chez lui et plus tard il a appris le décès de sa tante.

Dans une autre déposition, il est revenu sur sa version. Il a affirmé qu’il est entré, seul, par effraction chez sa tante. Il a pris un pot de fleurs qu’il a lancé à travers la fenêtre. La victime touchée à la tête s’est effondrée au sol. Une lutte s’est ensuivie. Sa tante est parvenue à s’enfuir à travers un chantier. Le prévenu s’est lancé à sa poursuite et l’a projetée au sol.

Alender Édouard s’est saisi d’une paire de ciseaux qui était dans les mains de sa tante. Il lui a infligé plusieurs coups. Puis, l’agresseur a pris un morceau de bois, il s’en est servi pour frapper sa tante à mort. Il a avoué à la police qu’il voulait la tuer.

Le Dr Sudesh Kumar Gungadin, médecin légiste en chef, a attribué la cause du décès de la sexagénaire à une fracture du crâne avec des blessures intracrâniennes.

Loading...

Comments

comments

Continue Reading
You may also like...

More in Newsfeed

To Top