Développement foncier à Port-Louis : Rs 1,2 milliard pour un lifting du front de mer

Caudan Development Ltd se spécialise dans la promotion et le développement du Caudan. D’un côté Landscope Mauritius Ltd, de l’autre, transformer le front de mer en espace culturel.

Les promoteurs veulent redessiner les contours du front de mer du Caudan. Il connaîtra un développement majeur. Deux entreprises investissent gros pour étendre le développement foncier de cette zone très fréquentée de Port-Louis qui deviendra une zone culturelle.

Le projet privé de Promotion and Development Ltd concerne l’aménagement d’un centre culturel. Les travaux prendront fin vers octobre prochain, ils seront suivis de tests des équipements, avant l’ouverture prévue en décembre, indique René Leclézio, directeur de Promotion and Development Ltd.  Le projet inclura des espaces bureau, une salle d’exposition, des espaces administratifs, des galeries d’art, des salles de conférences. L’attraction principale sera une salle de théâtre dernier cri de 431 places et d’un parking pour accueillir 400 véhicules. Le projet prévoit un balcon donnant sur le Ruisseau du Pouce. Annoncé en 2016, le coût du projet avoisine les Rs 800 millions. La partie donnant sur le ruisseau sera construite une fois que le gouvernement aura modifié la loi sur le ruisseau pour permettre des constructions dans ses environs.

En août 2018, Landscope Mauritius Ltd lancera une expression of interest pour la transformation de la zone nord du front de mer en espace culturel. Le développement ira de la poste, en passant par l’Astrolab, le grenier, l’hôpital militaire pour rejoindre l’Aapravasi Ghat. Ainsi, le projet de parcours historique de l’Aapravasi Ghat rejoindra l’espace culturel.

Gérard Sanspeur, président de Landscope Mauritius Ltd, explique que ce projet fera suite à la rénovation du Port Louis Waterfront. Viendra ensuite le réaménagement du grenier et de l’hôpital. « Selon la loi, nous devons conserver l’aspect extérieur des bâtiments. Toutefois, l’intérieur pourra être rénové et accueillir un hôtel, un centre d’expositions, un espace artistique, un musée. » Et d’ajouter que le cadre du projet sera mis en place par Landscope Mauritius Ltd alors que le projet sera entrepris et financé par des promoteurs privés. Le coût sera connu une fois que les exercices de consultation achevés. Toutefois, on estime déjà à Rs 450 millions les deux phases.

Ainsi, la culture se taillera la part du lion sur le front de mer, les activités commerciales et les loisirs complémenteront ce cachet culturel.

Loading...

Comments

comments