À la prison de Richelieu : un détenu s’évade

Karan Etwar, détenu à l’Open Prison de Richelieu, a pris la fuite, mercredi après-midi. C’est aux alentours de 17 heures que les gardiens de prison ont constaté que le détenu avait disparu. Le prisonnier devrait être libéré le 11 janvier 2019. Il faut savoir que contrairement à ce qui se passe dans les autres prisons du pays, la surveillance est plus souple à celle de Richelieu. Les détenus sont libres de circuler dans un périmètre autorisé et s’adonnent à des travaux. C’est sur la base de leur comportement que des condamnés sont envoyés à Richelieu pour compléter leur peine.

S’il est connu que ceux qui sont incarcérés à Richelieu sont peu enclins à s’enfuir, l’administration pénitentiaire soupçonne que l’évasion de Karan Etwar aurait un lien avec une récente saisie de téléphones cellulaires.

À la suite d’une opération, quatre téléphones et des chargeurs ont été découverts dans un dortoir à la prison de Richelieu mardi. Ils étaient dissimulés dans un faux plafond.

L’Intelligence Team de la prison, avec l’appui de la police, est mobilisée en vue de retrouver le détenu. Le commissaire des prisons, Vinod Appadoo suit cette affaire de près.

Si Karan Etwar est capturé, il risque d’être placé en isolation à la prison de La Bastille. Ce centre de détention, qui vient d’être rénové, accueille dans un premier temps des prisonniers ayant agressé des gardes-chiourmes et aussi ceux qui se montrent hostiles envers l’administration pénitentiaire. À ce jour, huit détenus sont enfermés à La Bastille. Cette prison, rénovée selon les conventions internationales, sera en mesure d’accueillir 24 détenus une fois complètement opérationnelle.

Loading...

Comments

comments