En évitant une bagarre : une collégienne passée à tabac par deux filles

Elle porte des bleus au cou, au dos et des traces de griffures sur l’avant-bras. Le 27 mars dernier, Estelle (prénom modifié), 15 ans, a été agressée à la sortie de son collège de l’Ouest. Deux camarades l’auraient accostée pour lui infliger plusieurs coups de poing et de pied. À l’origine de cette agression : un règlement de comptes.

« Mo tifi ti kapav pass anba kamyon », se révolte la mère de l’ado. Tout a débuté, le mardi 27 mars, dans l’enceinte du collège. « Ma fille est class prefect. Elle a aperçu deux collégiennes se disputant au sujet de la journée sportive organisée le 23 mars dernier. Ma fille est intervenue pour calmer les esprits surchauffés. L’une des filles se montre réticente. Estelle l’a menée au bureau du proviseur », souligne la mère.  L’ado a été réprimandée pour son geste. « Au sortir du bureau. Elle a appelé pour prévenir un proche. Ce dernier a débarqué au collège dans les minutes qui ont suivi », fait ressortir la mère de l’ado. Estelle rentre en classe.

14 h 20, fin des cours. « Estelle se rend à l’arrêt d’autobus pour rentrer chez elle. La collégienne, réprimandée plus tôt par le recteur, se pointe accompagnée d’une fille. Elles se jettent sur ma fille, la rouent de coups de pied et de poing. Ma fille est tombée. Elles la frappent au ventre. C’est un passant qui l’a sortie de ce guêpier », indique la mère.

Le passant mène la fille au poste de police de Bambous. La mère de l’ado est avertie. « Nous avons transporté Estelle à l’hôpital et elle a fait une déposition pour agression. Les officiers de la Child Development Unit  (CDU) ont fait le déplacement pour suivre cette affaire. « Ce n’est que deux jours après l’agression que ma fille est retournée en classe », dit la mère révoltée.

Loading...

Comments

comments