À Trou-Fanfaron : deux occupants d’une motocyclette tués

L’autoroute à hauteur de la gare du Nord a été le théâtre d’un double drame, vendredi après-midi. Un camion est entré en collision avec une motocyclette.

Le choc a été d’une telle violence que les deux occupants de la motocyclette ont succombé à leurs blessures. Il s’agit de Moorousa Sk Heerah, résidant à Quatre-Bornes et Dominique Hérode Kan-Chal, domicilié à Plaine-Verte, Port-Louis.

L’accident s’est produit quand la motocyclette pilotée par Hérode Kan-Chal  a débouché de la route  Marine pour s’engager sur l’autoroute. Elle est entrée en collision avec un camion. Moortousa Sk Heera, employé dans une compagnie engagée dans le secteur de la pêche, est décédé sur le coup.

Son collègue Hérode Kan-Chal a, lui, été transporté de toute urgence à l’hôpital du Dr À.G Jeetoo, à bord d’un véhicule de la Hawkers’ Squad du poste de police de Trou-Fanfaron. Mais il a rendu l’âme alors qu’il recevait les premiers soins.

Après l’accident, le chauffeur du camion à été interpellé par la police. Il a subi un alcotest qui s’est révélé négatif. Il devra être inculpé ce samedi devant la Bail and Remand Court sous une charge provisoire d’homicide involontaire.

Du côté des proches des victimes, c’est l’incompréhension. « Comment se fait-il qu’un accident ait pu se produire à cette jonction alors qu’il y avait un policier qui y gérait la circulation ? D’autant que deux personnes ont perdu la vie », s’interroge un des proches de Moortousa Sk Heera.

Sens interdit

À Port-Louis, la famille Kan-Chal pleure la disparition d’Hérode. Rajinee, la veuve, réclame également des éclaircissements sur les circonstances de ce drame.

« Dun côté, j’entends dire que mon époux a pris un sens interdit et d’un autre j’entends dire que c’est le policier qui lui a donné un mauvais signal. Or, je sais qu’il est un conducteur très prudent. Il n’aurait jamais pris une voie interdite », lâche la veuve.

Au cours de la journée, son époux était venu à la maison puis est reparti. Elle était loin de penser qu’elle ne verra plus vivant.

Loading...

Comments

comments