Alain Wong : « Il ne faut pas prendre la générosité des Mauriciens pour une faiblesse »

« Le cœur des Mauriciens est tellement généreux, il ne faut pas que cela devienne une faiblesse. » C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Intégration sociale Alain Wong jeudi matin lors d’un atelier de travail sur le plan et le financement stratégiques de la National CSR Foundation à l’hôtel Voilà, à Bagatelle. Si son ministère vise à « faire sortir les pauvres de leur misère » à travers leur autonomisation et le soutien accordé par les Ong, il souhaite que ces personnes « apprennent à refuser l’aide du gouvernement et à sortir de leur pauvreté en travaillant ».

Dans le but d’alléger le fardeau de ceux n’ayant pas les moyens de s’acheter une maison, le ministère de l’Intégration sociale fera « très bientôt » la présentation de nouvelles maisons. Si Alain Wong souhaite que ces maisons soient dotées « de ce qu’il y a de meilleur », il précise qu’il « faut savoir les entretenir », en mentionnant que certaines personnes ayant des ressources « ne savent pas entretenir leur maison » alors que d’autres, sans ressources, « savent mieux le faire ».

La pauvreté, selon Alain Wong, se perpétue à Maurice, « d’où la raison d’autonomiser les enfants ». Il poursuit : « Si nous voulons un meilleur avenir, nous devons commencer par les enfants, surtout ceux issus des milieux défavorisés, et faciliter leur intégration dans la société. » Leur offrir de la nourriture et des compétences essentielles pour faire face au quotidien pendant les vacances scolaires est l’une de ses idées. « Pourquoi pas l’école militaire pour ces enfants pendant les vacances afin qu’ils puissent se détourner des maux de la société », répond-il à une question du Mauricien au sujet de l’autonomisation souhaitée des enfants vulnérables. Selon Alain Wong, « il est peu probable pour les enfants qui vivent dans un environnement de misère de pouvoir s’en sortir s’ils ne sont pas assistés ». Et de poursuivre : « Le cercle de la pauvreté se perpétue à Maurice car dans les environnements où vivent les enfants actuellement, ils ne pourront s’en sortir si on ne les aide pas. »

Pour ces enfants, qui vivent dans des conditions non favorables à un bon développement, Alain Wong suggère des activités saines, tels des stages en menuiserie, en mécanique ou en tourisme. Si les enfants reçoivent une allocation pour leur présence à l’école, Alain Wong soutient qu’ils « peuvent loger dans les casernes et avoir une bonne éducation ». Une “boarding school” est aussi suggérée par le ministre.

Cet atelier de travail de la National CSR Foundation a réuni plus de 75 Ong et autres parties concernées. À travers cet événement, il y a de nouveaux critères de financement de la part de nouveaux secteurs à travers la National CSR Foundation. L’objectif de cet atelier de travail était de finaliser le document stratégique et le plan d’action pour l’année financière 2018/19.

Loading...

Comments

comments