L’ADSU se penche sur la connexion Zanfan Lakaz

Bientôt 13 mois après la triple saisie record de plus de 135 kilos d’héroïne, d’une valeur de Rs 2,5 milliards, dans le port, l’enquête de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) revient sur la connexion Zanfan Lakaz. En effet, sur la base de nouveaux développements avec l’examen des “Itemised Bilings” de la société Brillant Resources Ltd de Geeachand Dewdanee, aussi connu sous le sobriquet de Zanfan Lakaz en raison de sa proximité avec le Sun Trust, les enquêteurs de l’ADSU – sous la double supervision du Deputy Commissioner of Police Choolun Bhojoo et du surintendant Sharir Azima – comptent confronter le principal concerné avec ces nouveaux détails. Entre-temps, le Star Witness-in-Waiting, Navind Kistnah, a été entendu cette semaine au sujet de ses contacts téléphoniques avec deux étrangers et également le parrain de la mafia en prison, Peroumal Veeren, pendant sa cavale en Afrique du Sud au cours de la seconde quinzaine de mars de l’année dernière.

Dans les prochains jours, Geeanchand Dewdanee, qui est en détention provisoire dans cette affaire d’importation d’héroïne depuis le 13 mars 2017, devra subir des séances d’interrogatoire quant à son rôle dans l’importation des “Sand- blasters” (compresseurs) conten- ant de l’héroïne en provenance d’Afrique du Sud. L’ADSU est actuellement en présence de certains “itemised bills” de la compagnie Brillant Resources Ltd, gérée par le “zanfan lakaz” du Sun Trust, et le ressortissant Indien Sidi Thomas. Ces documents sont considérés comme « très importants » dans les milieux de l’ADSU car ils permettent d’établir la chronologie des importations des “Sandblasters” remplis de drogue par cette société. Jusqu’ici, le dénommé Geeanchand Dewdanee a nié toute implication dans un quelconque trafic de drogue. Mais il devra bientôt s’expliquer sur ces nouveaux éléments con- cernant sa compagnie.

Loading...

Comments

comments