Ahmad, drogué : “Bann jeunes 13 ans p fume synthé”

Nous avons rencontré Ahmad, un drogué, au Centre Idrice Goomany, à Plaine-Verte. S’il sourit, son coeur est, lui, meurtri.

Mo envi sorti dépi dans ca l’enfer la. Doucement doucement, mo penser mo pou arriver.

Ahmad* raconte que cela fait presque dix ans qu’il consomme de la drogue synthétique.

Commencement mo ti p fume gandia. Après, ene camarade in donne mwa ene cigarette dans laquel ti ena la drogue synthétique. Dépi ca, monn vinn addict.

Cet habitant de Flacq soutient qu’il était pleinement conscient de ce qu’il faisait.

Mo koner mo femme ek mo zenfants ti p souffert akoz mwa. Mais mo pas ti kav faire nanyen.

Ce n’est que cette année qu’il décide de faire un pas vers le Centre Idrice Goomany. Cependant, il reconnaît que cela ne sera pas facile. Mais ce qui fait encore plus souffrir Ahmad, c’est de voir le nombre de jeunes qui ont commencé à se droguer.

Nous zouenn bann jeunes 13 ans, garçon ek tifi. Zot paraite perdi. Ca la drogue la trop facile pou trouver lor la route. Monn faire entier Maurice ek mo kav dire ou ki ou trouve la drogue synthétique partout. Ek li pas cher.

Voulant sortir de cet univers, il veut aussi apporter son aide aux plus jeunes.

Pas ene la vie ca. Ou vinn kouma ene esclave. Bizin faire bann jeunes la prend conscience pli boner.

Pour lui, un drogué qui n’arrive pas à se procurer de la drogue est un danger pour la société.

Ou vinn kouma ene fou. Mais avec ene traitement, ou kav essaye sorti ladans. Bizin ena volonté selment.

En tout cas, il sait qu’il peut compter sur le soutien de sa femme. Cette dernière, après 14 ans de vie commune, ne l’a jamais abandonné.

Je vais me battre pour elle !

* Prénom modifié

Loading...

Comments

comments