France : il ne souriait pas sur les photos, le mariage annulé

Une Marseillaise de 48 ans est parvenue à faire annuler son mariage avec un homme qu’elle accuse d’avoir abusée de sa bonne foi pour obtenir des papiers afin de pouvoir séjourner en France. Le quotidien La Provence relate que la quadragénaire prénommée Malika a eu recours à la cour d’appel d’Aix-en-Provence et que les juges ont analysé les photos de mariage du couple pour arriver à cette décision. Sur les 88 photos remis par l’ex-mari lui-même, les juges ont remarqué qu’il « souriait à peine » et ne regardait pas son épouse, « même sur les photos où le couple est seul ».

Malika, qui habite les quartiers nord de Marseille avait rencontré son ex-mari sur son lieu de travail. Très vite après leur mariage célébré le 10 décembre 2015, il montre son vrai visage. Agressif et provocateur, le ménage bat de l’aile. Tandis que l’ouvrier en bâtiment réclame le divorce, la comptable décide de lui régler son compte en demandant une annulation pure et simple du mariage.

« Il y a eu un changement de comportement chez lui. C’était très dur pour moi d’avaler la pilule », a déclaré Malika à La Provence. « J’ai compris que je vivais avec quelqu’un qui me mentait, qui me jouait la comédie. J’ai servi d’appât pour lui permettre d’obtenir un droit de séjour en France », ajoute-t-elle. Son avocate, Me Isabelle Terrin, évoque « une escroquerie aux sentiments » car, pour elle, il s’agit d’un « mariage gris » et non d’un mariage blanc. « Un mariage gris, quand l’un des deux a été abusé », fait ressortir l’avocate.

Loading...

Comments

comments